Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher

Plus

Plus





Un autre regard sur le chapitre 8





Perspective



Galileo, la révolution du positionnement

IlIIIlIIl Galileo, grâce à sa 4e fréquence d’émission, inaugure une méthode de localisation instantanée par satellites au centimètre près. Le système a été inventé par le CNES (Centre national des études spatiales). Avec un système classique, des sources d’erreurs affectent la localisation précise d’un point par le système de positionnement GNSS (Global navigation satellite system), comme l’orbite des satellites, la synchronisation de leur horloge, la propagation des signaux dans l’atmosphère terrestre, des réflexions parasites des signaux dues à l’environnement, à l’antenne du récepteur, etc. Ces sources d’erreurs ont été supprimées grâce à l’utilisation d’un quatrième satellite, en plus des trois autres, permettant le positionnement d’un point afin de synchroniser le temps d’un smartphone (source d’erreurs) sur le temps des trois satellites habituels. Ceci permet une localisation avec une précision au centimètre.

La géolocalisation

Ressource complémentaire

Cliquez ici pour visionner une vidéo sur le fonctionnement de Galileo.


Métier



Astronome et astrophysicien


En quoi consistent les métiers d’astronome et d’astrophysicien ?

L’astronomie et l’astrophysique contemporaines regroupent l’étude du Soleil et des relations Terre-Soleil, les planètes et systèmes planétaires, la formation des étoiles, le milieu interstellaire, la formation et l’évolution des galaxies, les astroparticules et la cosmologie.

L’astronome réalise ses observations dans des sites choisis pour la qualité du ciel, hors des pollutions lumineuses produites par les zones urbaines, en général en haute altitude ou dans les déserts.

Il observe pendant les nuits, puis revient à son laboratoire d’attache pour analyser ses données sur ordinateur. Il peut également utiliser des mesures obtenues grâce aux sondes spatiales.

Une fois les données analysées, l’astronome en interprète les résultats à l’aide de modèles pour décrire les processus physiques qui règlent la vie des comètes, des étoiles ou des galaxies, par exemple.

En parallèle, l’astronome peut aussi travailler sur la conception ou l’amélioration d’instruments : téléscopes, spectrographes, détecteurs de rayonnements, satellites d’observation, etc.

Titre

Comment y accéder ?
11 ans d’études sont nécessaires : cursus de 5 ans minimum, puis 3 ans de doctorat et 3 ans de post-doctorat. Deux voies sont possibles : l’Université ou les grandes écoles.

Salaire indicatif en début de carrière :
2 200 euros brut mensuels.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.