TD 1


Comment lutter contre le risque pauvreté-exclusion sociale ?




Doc. 4
La redistribution permet‑elle de réduire le taux de pauvreté ?

Supplément numérique

J'argumente

À l’aide des données et des exemples de ces documents, présentez des arguments défendant l’efficacité de la protection contre la pauvreté en France.

Enregistreur audio

Questions

1. Faites une phrase présentant le taux de pauvreté avant et après redistribution.


2. Peut-on dire que la redistribution est efficace dans la lutte contre la pauvreté ? Justifiez votre réponse.

Taux de pauvreté avant et après redistribution en 2014 (en %), évolution en points de pourcentage

Taux de pauvreté avant et après redistribution en 2014 (en %), évolution en points de pourcentage
D’après des données du ministère des Solidarités et de la Santé.
1. Exercice guidé

Comprendre le phénomène de pauvreté et décrire un outil de protection sociale permettant d’assurer un minimum de ressources aux plus démunis



Doc. 1
L’absence d’emploi et la précarité alimentent le risque pauvreté


Questions


Étape 1. Comprendre.

1. Comment est calculé le seuil de pauvreté dans ce tableau ?
Utilisez la note sous le tableau.


Étape 2. Lire les données du tableau.

2. Présentez les données pour les salariés.
Il s’agit ici de bien distinguer les données entre elles. La première présente le nombre de pauvres. La deuxième est le taux de pauvreté (part de salariés sous le seuil de pauvreté) et la troisième montre la part des salariés parmi les personnes pauvres.


Étape 3. Décrire.

3. Quelles sont les personnes les plus touchées par le risque de pauvreté ?
C’est le taux de pauvreté qui permet de répondre à cette question.

La pauvreté selon l’activité, en 2015 (seuil à 50 % du niveau de vie médian)

Nombre de personnes pauvres (en milliers)
Taux de pauvreté
(en % )
Part de la population pauvre (en % )
Salariés 732 3,2 19,6
Indépendants 354 11,9 9,5
Chômeurs 742 25,3 19,8
Retraités 396 2,8 10,6
Autres inactifs 1 516 18,3 40,5
Ensemble 3 741 7,4 100

Il existe plusieurs seuils de pauvreté. Ici le seuil à 50 % du niveau de vie médian signifie qu’une personne est considérée comme pauvre quand son niveau de vie est en dessous de 50 % du niveau de vie médian.
Observatoire des inégalités, à partir des données de l’Insee, 2018.
2. À vous de jouer !

Expliquer comment la protection sociale lutte contre le risque pauvreté



Doc. 3
Comment les prestations sociales aident‑elles le niveau de vie des ménages ?


Questions

1. Donnez des exemples de prestations sociales permettant de « soutenir le niveau de vie des plus modestes ».


2. Comment permettent‑elles d’agir sur le niveau de vie de ces ménages ?

  En France, diverses prestations sociales visent à soutenir le niveau de vie des plus modestes […]. Fin 2016, une personne seule, sans enfant, locataire et sans ressource initiale, dispose d’un revenu disponible de 756 euros mensuels grâce au revenu de solidarité active (RSA) et aux aides au logement. Avec un revenu d’activité égal au SMIC à temps plein (1 142 euros nets), elle dispose de 1 300 euros mensuels, notamment grâce à la prime d’activité.

Antoine Loubet et Simon Fredon (Drees), « Redistribution : les effets des prestations sociales sur le niveau de vie des ménages les plus modestes », Études et Résultats, septembre 2017.

Doc. 2
Quelles prestations sociales pour couvrir le risque pauvreté‑exclusion sociale ?


Les prestations du risque pauvreté‑exclusion sociale se composent :
  • du revenu de solidarité active (RSA), qui représente 53 % des prestations du risque en 2016. […] Le RSA socle s’adresse aux personnes n’exerçant aucune activité ou travaillant un nombre d’heures très réduit, et n’ayant pas ou plus de droit au chômage, ou encore des droits au chômage d’un montant très faible ;

  • de la prime d’activité, […] complément de rémunération versé aux assurés en activité mais percevant des revenus très modestes ; elle peut être cumulée avec le RSA socle.

  • de prestations versées par les centres communaux et intercommunaux d’action sociale. […] Il s’agit notamment de prestations en espèces ou en nature (hébergement d’urgence, colis alimentaires).


Drees, La Protection sociale en France et en Europe en 2016, édition 2018.

Questions


Étape 1. Comprendre.

1. Qu’est-ce que le RSA socle ?
Reformulez la présentation faite dans le texte.


2. Quelle est la différence entre le RSA et la prime d’activité ?
Ces deux mesures sont proches, mais elles ne concernent pas les mêmes personnes.


Étape 2. Faire le lien avec le cours.

3. À quelle logique de protection sociale correspond le RSA socle (assurance ou assistance) ?
La logique d’assurance correspond au fait que seuls ceux qui ont cotisé puissent avoir la prestation.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?