Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


FICHE MÉTHODE 1


Vérifier ses sources et éviter les fausses informations





2. Exercice guidé


➜ Une réforme de la SNCF ?



1. La source d’information est‑elle fiable ?
L’Immunité.fr est présentée de cette façon sur son site Internet : « l’Immunité est le seul journal français dont l’information est scrupuleusement divergente et aucunement sourcée. »


2. L’information peut‑elle être confirmée ?
L’article cite un communiqué de presse d’un personnage public. Étant donnés les propos qui lui sont prêtés, il est évident que ce communiqué devrait être repris par tous les principaux médias à la même date.


3. L’information est‑elle crédible ?
Le contenu de l’article doit aussi être un indice.

Exercice 2


  Le président du MEDEF, Pierre Gattaz, estime que de nombreux salariés sont prêts à faire du bénévolat pour sauver leurs entreprises, actuellement en proie à une crise économique sans précédent.

  Alors que les récentes propositions du mouvement patronal ont été jugées inadmissibles par les syndicats, Pierre Gattaz assure dans un communiqué adressé à l’AFP qu’il faut « en finir avec notre modèle social, qui n’a déjà que trop vécu ». Il rappelle qu’en France les salaires sont trop élevés par rapport à l’Ukraine, que la durée du temps de travail est peu concurrentielle face aux salariés du Bangladesh et que les jours fériés du mois de mai sont inutiles et ralentissent l’économie française.

  D’après Pierre Gattaz, le Code du travail freinerait les investissements et n’intégrerait pas les « aspirations participatives » des salariés – voire des chômeurs. « Beaucoup de sans-emploi attachent plus d’importance à la nécessité d’acquérir de l’expérience qu’à celle de percevoir un salaire », professe‑t‑il.

  En outre, le président du MEDEF s’attriste de constater « qu’on ne peut toujours pas travailler bénévolement lorsque la situation économique l’exige ».

Raphaël Meunier, « Pierre Gattaz : “Le bénévolat peut sauver les entreprises françaises” », L’Immunité.fr, 16 septembre 2014.

1. Un exemple corrigé


➜ Regarder des feux de cheminée à la télévision ?



  Plébiscitées sur Internet, les vidéos de feu de cheminée remontent à une vieille tradition née dans les années 1960 à la télévision américaine. Il n’y a pas que les bûches glacées qui ont du succès. Sur YouTube, de longues vidéos de feu de cheminée, en plan fixe, engrangent des millions de vues. Et même la plateforme de streaming Netflix propose des vidéos de bois brûlant pendant des heures. Plébiscitées en ligne, les vidéos de feu de cheminée ne sont pourtant pas nées sur Internet, mais à la télévision new‑yorkaise, en 1966. À cette époque, le programme a tellement marqué les spectateurs américains par son originalité qu’il a été rediffusé régulièrement. Outil de relaxation étudié par les anthropologues, précurseur de la Slow TV, outil marketing pour de nombreuses marques… Retour sur l’itinéraire insolite des feux de cheminée filmés.

Pierre Trouvé, « L’étrange succès des vidéos de feu de cheminée sur Netflix et Youtube », LeMonde.fr, 13 janvier 2019.

Supplément numérique

Lisez en ligne l'article de Pierre Trouvé.

Exercice 1


Corrigé

1. La source de l’information est‑elle fiable ?
    L’article est tiré du site Internet du quotidien Le Monde. C’est, a priori, une source en laquelle on peut avoir confiance. Le journaliste anime une page sur le site Internet du journal.

2. L’information du texte est‑elle précise ? Peut‑elle être vérifiée ?

3. Cet article est‑il fiable ?
    La source est fiable, l’information peut être recoupée et elle est présentée accompagnée d’éléments permettant de la vérifier : l’article est donc fiable.


Comprendre




Méthode :

  • La première vérification à faire est celle de la source. Si l’information provient d’une source officielle, sérieuse, extraite d’un média réputé pour sa fiabilité, il est possible d’avoir confiance en l’information. Quand ces sources citent des informations qui proviennent d’autres sources, ces dernières sont mentionnées.

  • Il faut ensuite « recouper » l’information. De nos jours, une information importante apparaît dans plusieurs médias. Si ce n’est pas le cas, ou bien si une information ne se diffuse que via des comptes de réseaux sociaux peu fiables, la prudence est de mise !

  • Enfin, la lecture de l’information apporte des éléments importants. Dans un premier temps, demandez-vous si l’information est vraisemblable. Par ailleurs, une information crédible est une information facile à vérifier, car elle est précise.

Objectif

Face à la multiplication des sources d’information, il est facile d’être trompé par des informations erronées, imprécises, voire créées pour propager des mensonges.

Je vérifie
mes résultats

  • Avant d’utiliser des informations, ou de les diffuser, il faut en vérifier l’exactitude.
  • La source de l’information doit être remontée. Cette source doit être fiable.
  • L’information doit être recoupée. Croisez avec plusieurs sources d’information.
  • Assurez‑vous de la précision des informations données.

3. Exercice d’application


➜ Du dopage dans le bridge ?


Voir les réponses

Questions

1. La source de l’information est‑elle fiable ?


2. Est‑il possible de vérifier l’information ?


3. Ce texte peut‑il être utilisé comme un exemple concret de déviance ?

Exercice 3


  Se doper pour être le meilleur aux cartes. Le numéro un mondial de bridge, Geir Helgemo, a été contrôlé positif à la testostérone en septembre 2018 et a été suspendu un an par la Fédération internationale (WBF).

  Geir Helgemo, né en Norvège mais qui représente Monaco pour les compétitions de bridge, a été contrôlé positif à la testostérone lors d’un tournoi à Orlando (Floride, États-Unis) le 29 septembre 2018, ce qui constitue une infraction aux règles antidopage, explique la WBF dans un communiqué.

  La commission antidopage de la WBF a suspendu Geir Helgemo pour un an jusqu’au 20 novembre 2019. Le joueur, âgé de quarante-neuf ans, doit également rembourser les frais pour les auditions de la commission antidopage, à hauteur de 3 659 euros. La WBF est l’une des trente‑six fédérations internationales reconnues par le Comité international olympique au même titre que le karaté ou le surf, en plus des vingt-huit fédérations olympiques d’été et des sept fédérations olympiques d’hiver.

Francetvinfo.fr (avec AFP), « Dopage : le numéro un mondial de bridge contrôlé positif à la testostérone », 1e mars 2019.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?