Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

18 - La modalisation, l'implicite et l'explicite
P.61-62

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exercices


18 - La modalisation, l'implicite et l'explicite




La modalisation

  • Un énoncé peut être objectif (neutre) ou subjectif (traduisant un point de vue).
> Cette robe est rouge. (constat objectif)
> Cette robe est magnifique/horrible. (points de vue subjectifs)
> Les otages ont été libérés. (c’est un fait)
> Les otages auraient été libérés. (le locuteur montre qu’il n’en est pas certain)
  • La modalisation est le fait d’introduire de la subjectivité dans ce que l’on dit, en faisant part d’un sentiment de doute ou de certitude, d’un jugement de valeur, etc. Pour cela, on emploie des modalisateurs.

Expression du doute ou de la certitude
Les modalisateurs exprimant le doute peuvent être :
  • des adverbes comme peut-être, sans doute, etc.
  • des verbes comme sembler, paraitre, avoir l’impression, etc.
  • des expressions comme à mon avis, selon moi, etc.
  • l’emploi du conditionnel ou de phrases interrogatives.
Les modalisateurs exprimant la certitude peuvent être :
  • des adverbes comme certainement, sans aucun doute, etc.
  • des verbes comme assurer, affirmer, etc.

Jugement de valeur
Les modalisateurs exprimant un jugement péjoratif (négatif) peuvent être :
  • des suffixes péjoratifs comme -âtre ou -ard (verdâtre, criard, etc.)
  • un lexique péjoratif (laid, grossier, mauvais, hypocrite, hélas, etc.)
  • des figures de style comme la métaphore, la comparaison, l’hyperbole, etc.
> [Elle] a, par exemple, la barbe grise, un bouquet de poils ici, [...], et de tous côtés des poireaux comme des groseilles qui ont l’air de bouillir sur sa figure. (J. Vallès, L’Enfant, 1878) Les modalisateurs exprimant un jugement mélioratif (positif) peuvent être :
  • un lexique mélioratif (beau, brillant, par bonheur, etc.)
  • des adjectifs au superlatif (le meilleur, le plus drôle, etc. )
  • des figures de style comme l’hyperbole ou la comparaison.
Michel Strogoff était de haute taille, vigoureux, épaules larges, poitrine vaste. (J. Verne, Michel Strogoff, 1876)
(Voir p. 270 pour l’adjectif et ses degrés,
et p. 256 pour les figures de style)

A. Je suis sûr que tu seras content d’être là.
B. Leur chat aurait disparu mardi. Peut-être a-t-il été recueilli par un voisin ?
C. Je n’ai jamais vu d’homme plus laid que lui : son teint est olivâtre, et ses dents ressemblent à des créneaux de forteresse.

L’implicite et l’explicite

Un discours est explicite quand le locuteur dit clairement ce qu’il pense. > Il fait froid. Peut-on fermer la fenêtre ? Un discours est implicite quand le locuteur ne dit pas directement ce qu’il pense. > Ne trouvez-vous pas qu’il fait froid dans cette pièce ? - le locuteur fait comprendre implicitement qu’il souhaite qu’on ferme la fenêtre.
REMARQUE : L’ironie joue sur l’implicite. > Quelle habileté ! (à quelqu’un qui vient de faire tomber quelque chose)

The Ghost Writer est le meilleur Polanski depuis bien longtemps. Un suspense politique où la force classique de la mise en scène (sobre, élégante) se marie à l’intelligence d’un script brillant et au travail impeccable des acteurs (le retour en force d’Ewan McGregor, étonnant ; le meilleur rôle de Pierce Brosnan depuis GoldenEye ; et l’avènement d’une actrice méconnue, Olivia Williams).
The Ghost Writer est d’abord une formidable machinerie hitchcockienne qui plonge un jeune homme innocent dans un complot kafkaïen. Assassinats, trahisons, chausse-trappes..., le film est une course folle.


G. Golhen, Première, 25 février 2010.

1. Ce matin, le concert de Melody Gardot fait la une des journaux.
2. Quel concert grandiose ! Ce fut une soirée magique !
3. Les spectateurs ont manifesté leur joie par trente minutes d’applaudissements et plusieurs rappels.
4. Le chef d’orchestre et les musiciens ont salué la salle à plusieurs reprises.
5. Les artistes sur scène semblaient très heureux.

La narratrice est accueillie par son nouvel employeur qui lui fait visiter l’entreprise.

Enfin, il me guida jusqu’à une salle gigantesque dans laquelle travaillait une quarantaine de personnes. Il me désigna ma place, qui était juste en face de celle de ma supérieure directe, mademoiselle Mori. Cette dernière était en réunion et me rejoindrait en début d’après-midi. Monsieur Saïto me présenta brièvement à l’assemblée. Après quoi, il me demanda si j’aimais les défis. Il était clair que je n’avais pas le droit de répondre par la négative.
Oui, dis-je.


A. Nothomb, Stupeur et tremblements, 1999.

1. Yeux.
2. Lourdaud.
3. Verdâtre.
4. Blafard.
5. Vert.
6. Jaune.
7. Chauffard.
8. Charmant.
9. Criarde.
10. Une fourchette.
11. Élégant.
12. Trainasser.
13. Ricaner.
14. Beau.
15. Pantouflard.
16. Pleurnicher.
17. Manger.
18. Gracieuse.

1. De toute évidence, il n’arrivera jamais à l’heure à son rendez-vous !
2. Il parait que les embouteillages se sont formés très tôt, dans la matinée.
3. Plusieurs accidents de voiture ont peut-être bloqué la circulation.
4. À présent les journalistes en sont surs : il s’agit d’un très grave accident de poids lourd qui freine tout le trafic routier.
5. On dirait que les secours parviennent difficilement à se frayer un accès vers les accidentés.
6. Il est probable qu’il reste coincé dans sa voiture une bonne partie de la journée.

1. Tu es encore plus beau avec cette chemise bleue !
2. Paul choisit une chemise bleue, une cravate grise et un costume de même couleur.
3. Tu n’as pas d’autres chaussures que celles-ci ?
4. Nous n’avions donc pas rendez-vous ?
5. Il s’appelle Hughes Chenaux, il a 26 ans.
Voir les réponses

Exercice 1

1
1. Dans quelle phrase le locuteur exprime-t-il un doute ? Une certitude ? Un jugement de valeur ?



2
2. Quels indices vous ont permis de comprendre ces différentes attitudes du locuteur ?



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
1. La modalisation peut être (plusieurs réponses possibles) :











2
2. Les indices de la modalisation peuvent être (plusieurs réponses possibles) :













3
3. Lequel de ces énoncés contient un message implicite ?









Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3

1
Indiquez pour chaque phrase si l’énoncé est subjectif ou objectif. Justifiez votre réponse.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

1
Classez les mots selon leur valeur : péjorative, méliorative ou neutre.

Valeur péjorative Valeur méliorative Valeur neutre




Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

1
Relevez les modalisateurs employés dans chaque phrase et dites s’ils expriment le doute ou la certitude.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

1
Indiquez si les propos des phrases suivantes sont explicites ou implicites. Dans le cas de propos implicites, précisez ce qui semble être sous-entendu.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

1
Relevez tous les mots exprimant un jugement mélioratif dans cette critique de film puis précisez leur classe grammaticale.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 8

Explicitez les implicites de ce texte.

1
Que sous-entend M. Saïto lorsqu’il demande au personnage si celui-ci aime les défis ?



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 9

1
Vous devez avouer à votre ami musicien que vous n’aimez pas sa dernière composition. Expliquez-lui votre position avec tact.



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.