Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

L’année 1968 dans le monde
P.152-153

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

POINT DE PASSAGE 3


L’année 1968 dans le monde





L’année 1968 est marquée par de nombreux mouvements de contestation, qui remettent en question l’ordre établi dans chacun des deux blocs. À l’Ouest, les étudiants dénoncent la politique extérieure américaine, tout en réclamant des réformes sociales et une libération des mœurs. Aux États-Unis, ces mouvements se doublent d’un combat pour l’égalité raciale. Dans les pays de l’Est, la domination soviétique et le système communiste sont ébranlés par des initiatives locales comme le printemps de Prague. Ces tentatives sont cependant sévèrement réprimées.

L’année 1968 dans le monde

❯ Quels mouvements de protestation émergent au sein des deux blocs en 1968 ?


1
Le printemps de Prague : un nouvel espoir

[Notre programme] était uniquement consacré aux problèmes intérieurs [...]. Mais les Soviétiques avaient pris l’habitude de mettre leur nez même dans ces domaines, et il était évident qu’ils n’étaient pas satisfaits de voir ce programme ainsi conçu sans leur avis ni leur consentement. […]

Le programme proclamait la fin des pratiques dictatoriales, bureaucratiques et sectaires. [...]. Notre nouvelle politique devait se fonder sur la coopération démocratique et la confiance. […] La liberté de réunion [...] serait appliquée. […] Le programme annonçait le retour à la liberté de la presse […]. La liberté de mouvement serait garantie, y compris […] le droit du citoyen de voyager à l’étranger. […] Des dispositions légales spéciales seraient mises au point pour réparer toutes les injustices passées, judiciaires aussi bien que politiques. […] Dans le domaine économique, le document réclamait la décentralisation totale et l’indépendance dans la direction des entreprises, ainsi que la légalisation des petites affaires privées [...].

Je n’oublierai jamais la célébration du 1er mai 1968 à Prague. […] Après des années de mises en scène soigneusement réglées, c’était un happening spontané – personne n’encadrait des colonnes marchant au pas et brandissant des slogans fournis par la centrale. Cette fois, les gens venaient d’eux-mêmes, avec leurs bannières portant leurs slogans [...]. L’ambiance était détendue et gaie. Couleurs et fleurs […] abondaient partout où l’on regardait.

Alexandre Dubcek, C’est l’espoir qui meurt en dernier : autobiographie, 1993.

2
La répression soviétique

Troupes du pacte de Varsovie dans les rues de Prague, 21 août 1968, photographie

3
En France, l’art et la grève

Affiche française, 1968

4
Les manifestations à l’Ouest

Manifestation à Berlin-Ouest, février 1968, photographie

Étudiants et ouvriers brandissent des photos de Lénine, de Rosa Luxemburg et dʼHô Chi Minh, symboles du communisme et de la révolution.

5
Militer aux États-Unis

Âgée de 24 ans en 1968, Angela Davis est une étudiante afro-américaine qui milite pour les droits civiques.

C’était l’été 1967 [...]. Mon afro, coiffure encore rare à ce moment-là, me désignait comme une sympathisante du mouvement du pouvoir noir. [...]

Le cours normal de ce vendredi [4 avril 1968] fut interrompu par un cri : « Martin Luther King a été abattu ! » [...]. Cette nuit-là, à New York, les rues de Harlem et de Bedford‑Stuyvesant se remplirent de jeunes Noirs en colère qui attaquaient les entreprises blanches avec des pierres et des bouteilles. La police fut envoyée pour les réprimer. […] Le 6 avril, il y avait eu une vingtaine de tués à travers le pays. [...]

À ce point de ma vie et de mon évolution politique […] j’avais besoin de camarades avec qui partager une idéologie. J’étais fatiguée des groupes ponctuels et éphémères qui tombaient à la moindre difficulté, fatiguée des hommes qui mesuraient leur capacité sexuelle à l’agenouillement intellectuel des femmes. […] En juillet 1968, [...] je devins membre novice du Parti communiste des États-Unis.

Certains de nos camarades militaient dans le mouvement contre la guerre et essayaient d’y faire la relation entre l’agression au Vietnam, le racisme et la répression qui sévissaient chez nous. [...] [En juillet 1969] [nous] prîmes l’avion pour Mexico où nous rejoignîmes le reste de la délégation communiste invitée par les Cubains à passer un mois sur le « premier territoire libre d’Amérique ».

Angela Davis, Autobiographie, 1971.

6
Le mouvement étudiant au Mexique

Affiche étudiante mexicaine, 1968

« La police et l’armée tuent les meilleurs de vos enfants. »

Questions

Comparer des documents

1
Doc. 1 (⇧) Présentez les principales décisions prises lors du printemps de Prague.


2
Doc. 3 (⇧) , Doc. 4 (⇧) et Doc. 5 (⇧) Listez les revendications des mouvements contestataires de l’Ouest.


3
Doc. 3 (⇧) , Doc. 4 (⇧) et Doc. 5 (⇧) Relevez les moyens d’action des contestataires.


4
Doc. 2 (⇧) , Doc. 5 (⇧) et Doc. 6 (⇧) Décrivez l’attitude des autorités face aux mouvements contestataires.


Question de synthèse

5
Choisissez lʼun des pays du dossier. Au CDI et sur Internet, réalisez des recherches sur les événements qui sʼy sont déroulés en 1968. Résumez ce que vous avez appris à lʼécrit.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.