Couverture

Histoire-Géographie 2de

Feuilleter la version papier



























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


COURS 3


L’élargissement des champs du savoir au temps des Lumières





3
Spécialisation des disciplines et progrès scientifiques

Naissance de la chimie moderne. Progressivement, la chimie s’affranchit de l’alchimie dont elle était encore dépendante. Avec Joseph Priestley, les époux Lavoisier découvrent le dioxyde de carbone et comprennent que l’air est un ensemble de gaz mélangés.

L’engouement pour l’électricité. L’électricité constitue le champ de la physique expérimentale qui a connu le plus de transformations et le plus de succès auprès du public au cours du XVIIIe siècle. En 1752, Benjamin Franklin fait voler un cerf-volant dans les airs pour tester la nature électrique des éclairs, inventant ainsi le paratonnerre.

Chirurgie et obstétrique. La chirurgie connaît des progrès notables au XVIIIe siècle. Louis XV fonde l’Académie de chirurgie en 1731. Cet essor est indissociable de celui de l’obstétrique. En 1759, Angélique du Coudray sillonne le royaume de France avec sa machine et forme des femmes et des chirurgiens aux techniques d’accouchement (doc. 4).

Repères

Carl von Linné

Carl von Linné
(1707-1778)

Naturaliste suédois, Carl von Linné participe à la construction d’une classification systématique des espèces vivantes. Il met en place une nomenclature binominale, c’est‑à‑dire composée de deux noms : un nom de genre singulier suivi d’un adjectif (exemple : pour le lion, Panthera leo). Il invente ainsi un langage universel de classification des plantes et des animaux. Cependant, il considère que les espèces n’ont jamais changé. Lamarck et Darwin démontreront ensuite que les espèces évoluent et se transforment.

1
Noter la nature

Marie Le Masson Le Golft, Balance de la nature, 1784.

Le Golft, femme de science, note sur vingt les productions de la nature, notamment en fonction de leur utilité.
Marie Le Masson Le Golft, Balance de la nature, 1784.

2
La connaissance de la Terre

Le développement de la géologie. Les sciences de la Terre se développent tout au long du XVIIIe siècle. On découvre les mécanismes de l’érosion et on tente d’identifier les causes des séismes.

La longue histoire de la Terre. Selon la Bible, le monde est très récent. Buffon calcule l’âge de la Terre et l’estime à trois millions d’années. Craignant d’être condamné par l’Église, il réduit ce temps à 72 832 ans. Il présente des époques pendant lesquelles la Terre aurait évolué, depuis la formation des planètes jusqu’à l’apparition des animaux et des hommes.

1
La nature a une histoire

L’histoire naturelle. Le XVIIIe siècle est marqué par le succès croissant d’une discipline nouvelle, l’histoire naturelle. Le comte de Buffon publie une monumentale Histoire naturelle entre 1749 et 1788, composée de 36 volumes. Par ailleurs, la préoccupation majeure des naturalistes des Lumières est d’inventorier et de classifier les espèces. Dans son Système de la nature, le Suédois Carl von Linné propose une classification des animaux en six groupes (oiseaux, amphibiens, quadrupèdes, poissons, insectes et vers). On cherche également, comme Marie Le Masson Le Golft, à évaluer les richesses de la nature en fonction de leur utilité pour les hommes (doc. 1).

Étudier les animaux. Buffon s’intéresse de plus en plus au comportement des animaux et apparaît comme le fondateur de l’éthologie (doc. 2). En outre, de nouvelles disciplines font leur apparition, comme l’entomologie : Maria Sibylla Merian fait un voyage au Surinam en 1699, où elle est l’une des premières à étudier la métamorphose des papillons (doc. 3).

Les progrès de la botanique. La botanique connaît des progrès considérables au XVIIIe siècle : on identifie désormais les organes sexuels des plantes, et on multiplie les tentatives pour acclimater les plantes exotiques en Europe dans les jardins botaniques.


Les centres d’intérêt scientifiques se diversifient. Ils se mettent progressivement au service des techniques.

Voir le cours 4

Quels sont les nouveaux objets de recherche des savants des Lumières ?


4
Les progrès de l’obstétrique

Je les fis entrer dans le détail de leurs accouchements, et par le récit qu’elles me firent, je ne pus douter qu’elles n’aient lieu d’attribuer leurs infirmités à l’ignorance des femmes à qui elles avaient eu recours, ou à celle de quelques chirurgiens de village peu expérimentés. Mon zèle me détermina donc à offrir de donner gratuitement des leçons à ces femmes. […] Je pris le parti de rendre palpable, en les faisant manœuvrer une machine que je construisis à cet effet, et qui représentait le bassin d’une femme, la matrice, son orifice, ses ligaments, le conduit appelé vagin, la vessie, et l’intestin rectum.


Angélique du Coudray, Abrégé de l’art des accouchements, 1759.

2
L’étude du comportement animal

Cet oiseau a été fameux dans tous les temps ; mais sa réputation est encore plus mauvaise qu’elle n’est étendue : peut-être par cela même qu’il a été confondu avec d’autres oiseaux, et qu’on lui a imputé tout ce qu’il y avait de mauvais dans plusieurs espèces. […] Non seulement le corbeau a un grand nombre d’inflexions de voix répondant à ses différentes affections intérieures, il a encore le talent d’imiter le cri des autres animaux, et même la parole de l’homme. […]

Les corbeaux ont les mœurs plus sociales, mais il est facile d’en rendre raison : comme ils mangent de toutes sortes de nourritures, ils ont plus de ressources que les autres oiseaux carnassiers, ils peuvent donc subsister en plus grand nombre dans un même espace de terrain.


Buffon, Histoire naturelle des oiseaux, 1775.

3
Métamorphose d’un papillon

Maria Sibylla Merian, Metamorphosis insectorum Surinamensium, 1705, dessin
Maria Sibylla Merian, Metamorphosis insectorum Surinamensium, 1705, dessin.


Prolongement numérique

Le Muséum national d’histoire naturelle est l’héritier du Jardin du Roi. Il est fondé sous la Révolution française, en 1793, par la Convention nationale. L’herbier constitué par le Muséum est le plus grand du monde, et a bénéficié des voyages de collection de plantes réalisés depuis 1635. Vous pouvez le parcourir en ligne.

Le Muséum national d’histoire naturelle, prolongement numérique

Vous pouvez aussi visionner les vidéos réalisées par le Muséum portant sur les animaux, les plantes et, plus généralement, le patrimoine paysager français.

Vocabulaire

Acclimater : habituer une plante ou un animal à un milieu géographique différent.

Alchimie : pratique de recherche datant du Moyen Âge, l’alchimie a pour objet la composition d’un élixir de longue vie et la découverte de la pierre philosophale.

Entomologie : discipline consacrée à l’étude des insectes.


Éthologie : science qui étudie le comportement des animaux.

Histoire naturelle : étude du monde vivant (animaux, plantes et minéraux).

Obstétrique : spécialité médico-chirurgicale se préoccupant de la grossesse et de l’accouchement.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?