Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


COURS 1


L’instauration de la République et de la démocratie parlementaire (1870‑1875)





2
La République conservatrice

Jeu de cartes, 1880
Jeu de cartes, 1880, 8,6 x 5,5 cm, BnF, Paris.

Histoire et fiction

Le Cri du peuple, de Jacques Tardi, est une bande dessinée publiée en 2001, adaptée d’un roman de Jean Vautrin. L’histoire se passe pendant la Commune de Paris.

Le Cri du peuple

Décrivant la quête du sous‑chef de la Sûreté Horace Grondin, persuadé que sa fille Jeanne a été assassinée par Tarpagnan, l’intrigue permet d’explorer la vie des quartiers populaires parisiens des années 1870. Tardi fait le choix graphique de n’utiliser que du noir et blanc, à l’exception de la couverture, afin de renforcer la dramatisation du récit.

Repères

Adolphe Thiers

Adolphe Thiers
(1797-1877)

Avocat et historien, Adolphe Thiers devient un homme clé de la monarchie de Juillet, héritant notamment du ministère de l’Intérieur. En 1848, c’est lui qui pousse Louis-Napoléon Bonaparte à se présenter aux élections de la Deuxième République. Un temps expulsé de France, il revient en politique en 1863 comme député, avant de diriger le régime républicain en 1871-1873.


Les républicains profitent des divisions des monarchistes pour installer la République. Il s’agit désormais de fabriquer l’unité nationale.

Voir le cours 2

1
La Commune de Paris

Demain les gens de la police / Refleuriront sur le trottoir,
Fiers de leurs états de service / Et le pistolet en sautoir.
Sans pain, sans travail et sans armes / Nous allons être gouvernés
Par des mouchards et des gendarmes / Des sabre‑peuple et des curés.

Le peuple au collier de misère / Sera‑t‑il donc toujours rivé ?
Jusques à quand les gens de guerre / Tiendront‑ils le haut du pavé ?
Jusques à quand la Sainte Clique / Nous croira‑t‑elle un vil bétail ?
À quand enfin la République / De la justice et du travail ?

Paroles de Jean-Baptiste Clément sur l’air du Chant des paysans de Pierre Dupont, La Semaine sanglante, 1871.

4
Des débats à l’Assemblée

René Achille Rousseau Decelle, Une séance à la Chambre des députés

René Achille Rousseau Decelle, Une séance à la Chambre des députés, 1907, huile sur toile, 180 x 145 cm, palais Bourbon, Paris.

3
L’installation d’une démocratie parlementaire

Le Parlement tout-puissant. Les députés, élus au suffrage universel masculin, peuvent renverser le gouvernement (doc. 3). Lieu de débats souvent enflammés, l’Assemblée est le cœur de la vie politique. L’éloquence devient alors essentielle : par leurs discours, les députés peuvent faire tomber un ministère ou s’opposer à une loi (doc. 4).

Un président symbole. Par peur d’une répétition du coup d’État de 1851, on décide que le président sera élu par le Parlement, et non au suffrage universel direct. Le régime est parlementaire : le président n’a que peu de pouvoirs réels.

La courte durée des gouvernements. Le président n’est pas obligé de nommer le chef de la majorité parlementaire. Le Conseil des ministres change donc régulièrement, ce qui est source d’instabilité politique.

Vocabulaire

Amendement : modification d’un texte de loi.

Lois constitutionnelles : lois ayant valeur de Constitution car expliquant le fonctionnement du régime.

Majorité parlementaire : majorité relative obtenue par un groupe politique.

Monarchistes orléanistes et légitimistes: les premiers veulent une monarchie libérale, semblable au régime de 1830. Les seconds défendent une monarchie fondée sur l’ordre moral et une influence forte de l’Église.

Républicains modérés et radicaux : aussi qualifiés d’opportunistes, les premiers défendent une République plus mesurée tandis que les radicaux défendent l’héritage de 1789 dans son intégralité.

3
L’organisation des pouvoirs

schéma L’organisation des pouvoirs

Comment les républicains parviennent‑ils à l’emporter ?




1
Le retour délicat de la République en 1870

La proclamation de la République. Le 4 septembre, alors que la défaite de Sedan a été annoncée la veille par télégraphe, Léon Gambetta proclame la République à l’Hôtel de Ville avec des députés modérés, devançant de peu des députés radicaux. Un gouvernement de Défense nationale est alors formé.

Rétablir l’ordre. Aux législatives du 8 février 1871, les monarchistes l’emportent sur les républicains, qui paient la volonté de Gambetta de poursuivre la guerre, alors que le peuple veut la paix. Le 17 février, Adolphe Thiers est désigné par les députés « chef du pouvoir exécutif de la République ». La paix avec la Prusse est signée.

La Commune de Paris. La victoire monarchiste et la défaite créent des émeutes à Paris en mars 1871. Thiers et le gouvernement fuient, laissant la ville aux mains des émeutiers qui proclament la Commune. Les Parisiens défendent la République et des mesures sociales. En mai, l’armée réprime la révolte, c’est la Semaine sanglante (doc. 1). Cet épisode marque une rupture entre la République et le monde ouvrier.

2
Le temps des incertitudes (1871-1879)

L’échec de la Restauration. Le 24 mai 1873, mis en minorité, Thiers démissionne. Le monarchiste Mac‑Mahon est élu président. En août, le rapprochement des orléanistes du comte de Paris avec les légitimistes échoue devant l’intransigeance du comte de Chambord, qui refuse de reconnaître le drapeau tricolore.

L’amendement Wallon. Le 30 janvier 1875, le député Wallon parvient à faire voter, à une voix près, un amendement dans lequel figure le mot République. Plusieurs lois constitutionnelles sont alors adoptées.

La République conservatrice. Thiers puis Mac-Mahon mènent une politique conservatrice (doc. 2). Les républicains ne deviennent majoritaires à l’Assemblée qu’en 1877 et au Sénat en 1879. Mac‑Mahon démissionne : la République s’impose durablement.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?