TRAVAILLER ENSEMBLE


Le paradoxe de Simpson : effets de structure




PARTIE 4 ★★

Voir les réponses
1. Pour quel type de calculs administre-t-on proportionnellement le plus souvent le traitement A?\text{A} \: ?

2. Comparer les taux de guérison et établir le type de calculs le plus difficile à guérir.

Mise en commun

Voir les réponses
1. En confrontant les taux moyens de réussite des deux traitements calculés dans les parties 1, 2 et 3, faire apparaître un paradoxe.

2. Avec l’éclairage de la partie 4, expliquer la cause du paradoxe observé dans la question 1.. Ce paradoxe de Simpson intervient lorsqu'on calcule des indicateurs statistiques sur des séries que l'on a regroupées.

3. En déduire pourquoi on ne peut pas comparer deux moyennes de groupes n’ayant pas la même structure.

PARTIE 1 ☆☆

Voir les réponses
1. Quel est le pourcentage moyen de réussite globale dans chacun des deux traitements ? Arrondir à l’unité.

2. Quel traitement semble-t-il préférable de choisir ? Pourquoi ?

Visionnez cette vidéo pour en apprendre plus sur le paradoxe de Simpson.

PARTIE 2 ☆☆

Voir les réponses
On s’intéresse ici aux patients atteints de petits calculs.
1. Quel est le pourcentage moyen de réussite du traitement A?\text{A}\:? Arrondir à l’unité.

2. Quel est le pourcentage moyen de réussite du traitement B?\text{B} \: ? Arrondir à l’unité.

3. Quel traitement est-il préférable de choisir dans le cas de petits calculs ? Pourquoi ?

Dans la vie professionnelle

Dans la vie professionnelle - Médecine - Chirurgien

La médecine s'appuie sur des statistiques afin d’alerter ou de rassurer les pouvoirs publics sur une situation sanitaire. Elle s’en sert aussi comme base de travail pour juger de l’efficacité d’un remède.

Un patient est atteint de calculs aux reins. Son médecin lui propose deux alternatives : le traitement A\text{A} est une chirurgie ouverte tandis que le traitement B\text{B} se pratique par petits trous percés à travers la peau. Pour l’aider à faire son choix, le médecin l’informe qu’une étude a été menée sur 700 patients. La moitié d’entre eux ont reçu le traitement A,\text{A}, pour lequel on constate 273 guérisons, et les autres le traitement B,\text{B}, pour lequel on constate 289 guérisons.

On sait également qu’il y a deux types de calculs : les petits et les gros.
  • Le traitement A\text{A} a fonctionné dans 81 cas sur 87 pour les petits calculs, et dans 192 cas sur 263 pour les gros.
  • Le traitement B\text{B} a fonctionné dans 234 cas sur 270 pour les petits calculs, et dans 55 cas sur 80 pour les gros.

Question préliminaire : Faire un tableau récapitulant les informations.

Lancer le module Geogebra

Les parties de cet exercice sont indépendantes et chacune d’entre elles peut être réalisée seul(e) ou en groupe. Les élèves mettent leurs résultats en commun pour résoudre le problème.

PARTIE 3 ☆☆

Voir les réponses
On s’intéresse ici aux patients atteints de gros calculs.
1. Quel est le pourcentage moyen de réussite du traitement A?\text{A} \: ? Arrondir à l’unité.

2. Quel est le pourcentage moyen de réussite du traitement B?\text{B} \: ? Arrondir à l’unité.

3. Quel traitement est-il préférable de choisir dans le cas de gros calculs ? Pourquoi ?
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?