Chapitres bientôt disponibles

Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


LANGUE
GRAMMAIRE


FICHE 1

Les types de phrases




RÉACTIVER SES CONNAISSANCES

Voir les réponses

1
★☆☆ Les phrases suivantes sont-elles de type interrogatif ? Justifiez vos réponses.

1. Que fait‑il ?

2. Non mais que fait‑il ?!

3. Je me demande ce qu’il peut bien faire.
Voir les réponses

2
★☆☆

a. Imaginez un contexte dans lequel les phrases interrogatives suivantes ne posent pas réellement une question.

b. Que font‑elles, si elles ne posent pas de question ?

1. Quel âge as‑tu ?

2. Peux‑tu m’aider à monter les courses ?

3. Comment est‑ce que j’ai pu l’oublier ?

RETENIR


Il existe trois types de phrases fondamentaux, non combinables entre eux : les types déclaratif, interrogatif et injonctif. Chaque phrase relève nécessairement de l’un de ces trois types.

Le type exclamatif est facultatif : il peut s’ajouter à chacun des trois types fondamentaux.

Déclaratif
Elle arrive

  • La phrase déclarative permet la transmission d’une information.
  • Elle se termine par un point.
  •   Attention : Une interrogation indirecte correspond à une phrase déclarative (elle ne se termine pas par un point d’interrogation). Je me demande s’il travaille.
    • Elle se caractérise par la présence d’un verbe introducteur (ici : se demander).
    • Elle est introduite par un mot interrogatif (ici : si).
    • Elle ne comporte pas d’inversion sujet‑verbe.

Interrogatif
Vient‑elle ce soir ?

  • La phrase interrogative exprime une demande d’information.
  • Elle se termine par un point d’interrogation.
  • Elle se construit différemment selon le niveau de langue :
    • Vient‑elle ce soir ? (soutenu)
    • Est‑ce qu’elle vient ce soir ? (courant)
    • Elle vient ce soir ? (oral, familier)
  • L’interrogation est totale quand la réponse peut être oui, si ou non. A‑t‑il répondu ?
    Elle est partielle quand elle appelle une autre réponse (et ne porte pas sur la totalité de l’action). Qu’a‑t‑il répondu ?
  • Certaines questions n’appellent pas de vraie réponse. Ces questions rhétoriques servent à exprimer indirectement un autre type de phrase.
    • Si vous nous empoisonnez, ne mourrons‑nous pas ? Et si vous nous bafouez, ne nous vengerons‑nous pas ? (William Shakespeare, Le Marchand de Venise, 1600)
Sous ces questions, se cachent en réalité des déclarations : un constat et une menace.

Injonctif
Venez vers 19 heures.

  • La phrase injonctive exprime un ordre, une interdiction, un conseil ou une prière.
  • Le mode utilisé est souvent l’impératif, mais on trouve aussi :
    • l’indicatif Vous ferez l’exercice chez vous.
    •  le subjonctif Qu’il se taise !
    • l’infinitif Ne pas fumer.
    • la phrase non verbale Chut !
  • Selon le contexte, une injonction formulée de manière directe peut être perçue comme abrupte. D’autres types de phrases peuvent alors être utilisés pour formuler l’injonction de manière indirecte et atténuer son effet :
    • Est-ce que tu peux te taire ? (phrase interrogative)
    • Je vais vous prendre deux baguettes. (phrase déclarative)
    • On va être en retard ! (phrase exclamative)
Si ce type de formulation permet d’adoucir l’injonction, il repose sur l’implicite ; il y a donc toujours un risque qu’il ne soit pas compris. Je suis épuisé. (= Peux-tu me laisser ?)

Exclamatif
C’est bien !

  • Le type exclamatif s’ajoute à l’un des trois types fondamentaux, pour exprimer une émotion.
  • La phrase se termine par un point d’exclamation, qui peut alors remplacer le point ou le point d’interrogation.
    • → Elle vient ce soir ! (déclaratif + exclamatif)
    • → Entre ! (injonctif + exclamatif)
    • → Elle vient ce soir ?! (interrogatif + exclamatif)

VÉRIFIER

Voir les réponses

3
★☆☆
Choisissez la ou les bonne(s) réponse(s).

1. La phrase injonctive :
peut être à l’impératif.
est forcément à l’impératif.
peut exprimer un conseil.

2. Le type interrogatif :
peut ne pas être marqué par un point d’interrogation.
est forcément marqué par un point d’interrogation.

3. La phrase exclamative :
peut exprimer la colère.
est compatible avec tous les autres types.

S'EXERCER

Voir les réponses

4
★☆☆
Quels types syntaxiques sont utilisés dans les phrases suivantes ?

1. Savais-je même, de ces deux drames, lequel était le pire ?
(Raymond Radiguet, Le Diable au corps, 1923)


2. Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas.
(Albert Camus, L’Étranger, 1942)


3. Attendons d’être fixés d’abord.
(Samuel Beckett, En attendant Godot, 1952)


4. J’admire ton domaine, et pourtant je te plains !
(Victor Hugo, « À un riche », Les Voix intérieures, 1837)


5. Que reste‑t‑il de nos amours ?
(Charles Trenet, 1942)
Voir les réponses

5
★★☆
a. Quels sont les différents types de phrases présents dans cet extrait ? Donnez un exemple de chaque type.

b. Quelle est la particularité des phrases interrogatives ?


POLICHINELLE.
Ô amour, amour, amour ! Pauvre Polichinelle, quelle diable de fantaisie t’es‑tu allé mettre dans la cervelle ? À quoi t’amuses‑tu, misérable insensé que tu es ? Tu quittes le soin de ton négoce, et tu laisses aller tes affaires à l’abandon ; tu ne manges plus, tu ne bois presque plus, tu perds le repos de la nuit ; et tout cela, pour qui ? Pour une dragonne, franche dragonne ; une diablesse qui te rembarre et se moque de tout ce que tu peux lui dire. Mais il n’y a point à raisonner là-dessus. Tu le veux, amour : il faut être fou comme beaucoup d'autres.

Molière, Le Malade imaginaire, Premier intermède, 1673.

Voir les réponses

6
★★☆
a. Voici des problématiques d’analyse littéraire. Réécrivez-les sous forme d’interrogations indirectes.

1. Dom Juan sort‑il vainqueur de cet épisode ?


2. En quoi cet article est‑il argumentatif ?


3. Quelle est la visée poétique de cet extrait ?


4. Comment la personnalité ambiguë du protagoniste est‑elle construite ?


5. Dans quelle mesure pouvons‑nous affirmer que le personnage est un antihéros ?


6. Par quels moyens et procédés littéraires la descente aux Enfers du protagoniste est-elle mise en lumière ?


b. De quel type relèvent les phrases que vous avez écrites ?

Voir les réponses

7
★★☆

a. Ces interrogations sont‑elles partielles ou totales ?

b. Pourquoi peut‑on dire qu’il s’agit de questions rhétoriques ?

c. D’après vous, pourquoi Zola utilise‑t‑il ce type de phrases ?


1. Me permettez-vous [...] de vous dire que votre étoile, si heureuse jusqu’ici, est menacée de la plus honteuse, de la plus ineffaçable des taches ?

2. Comment a-t-on pu espérer qu’un conseil de guerre déferait ce qu’un conseil de guerre avait fait ?

3. Où est-il, le ministère vraiment fort et d’un patriotisme sage, qui osera tout y refondre et tout y renouveler ?

Phrases extraites de « J’accuse… ! », L’Aurore, Émile Zola, 13 janvier 1898.
Voir les réponses

8
★★★
a. Quel est le type de chacune de ces phrases ?

b. Qu’expriment‑elles implicitement ? Donnent‑elles un ordre, interrogent‑elles, affirment‑elles ?


1. Permettez-moi de vous dire que cette comparaison n’est pas toujours à votre avantage.
(Louis Ménard, Lettre d’un mandarin, 1895)

2. Divin ange, pourriez-vous avoir la bonté de venir l’entendre ce matin ?
(Voltaire, Correspondance, 1750)

3. Sait-on bien à quel point il faut peu de talent pour réussir ?
(Jules Barbey d’Aurevilly, Disjecta membra, 1909)

4. Je te conseille beaucoup de prudence.
(Victor Hugo, Angelo, tyran de Padoue, 1835)
Voir les réponses

 ► Vers le bac 


9
★★★
a. Quels types de phrases sont utilisés dans cet extrait ?

b. Que révèlent-ils sur l’état d’esprit de l’auteur ? sur ses intentions ?


  Des jeunes gens antisémites, ça existe donc, cela ? Il y a donc des cerveaux neufs, des âmes neuves, que cet imbécile poison a déjà déséquilibrés ? Quelle tristesse, quelle inquiétude, pour le vingtième siècle qui va s’ouvrir ! Cent ans après la Déclaration des droits de l’homme, cent ans après l’acte suprême de tolérance et d’émancipation, on en revient aux guerres de religion, au plus odieux et au plus sot des fanatismes !

Émile Zola, Lettre à la jeunesse, 1897.

Voir les réponses

 ► Vers le bac 


10
★★★
a. À votre tour, choisissez un sujet qui vous indigne et dont vous voudriez défendre la cause.

b. Rédigez un texte argumentatif à la manière de Zola.

c. Lisez votre travail à voix haute à toute la classe.
Vous pouvez vous enregistrer pour vous entraîner.

Enregistreur audio


Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?