Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Les mutations culturelles de la société française
P.282-283

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

COURS 3


Les mutations culturelles de la société française





❯ Comment la culture de masse et les politiques culturelles évoluent-elles ?

A
Les transformations du paysage culturel


1
Lʼévolution de lʼenseignement

De plus en plus de diplômés. La massification scolaire s’accélère. Elle permet d’améliorer le niveau de qualification des jeunes en France et s’accompagne d’une diminution relative des inégalités scolaires. Elle concerne d’abord l’enseignement secondaire général et technologique, avec le collège unique créé par la loi Haby (1975), puis l’accès accru au lycée (général, technologique, professionnel), avec l’objectif de 80 % de chaque classe d’âge accédant au niveau du baccalauréat à l’horizon 2000, énoncé en 1985. La mise en place en 1981 des ZEP vise à renforcer la réduction des inégalités par des investissements dans les quartiers populaires défavorisés.

Réformer l’université. L’enseignement supérieur est à son tour touché par les effets de la massification scolaire. En 1984, la loi Savary réforme en profondeur l’université pour lui permettre de mieux accueillir des étudiants toujours plus nombreux. En 1986, la droite, avec le projet Devaquet, veut abroger cette loi et mettre en place l’autonomie des universités et la sélection à l’entrée. Le projet est abandonné après une forte mobilisation des étudiants et la mort d’un jeune homme, Malik Oussekine, tué par la police.

2
Les nouvelles formes de la culture populaire

La « civilisation des loisirs ». Il sʼagit dʼun phénomène entamé depuis les années 1950 et qui sʼaccélère. La réduction du temps de travail et la hausse du pouvoir dʼachat permettent à de nouvelles catégories sociales dʼaccéder à des pratiques culturelles comme le tourisme et à certains loisirs, comme les sports dʼhiver.

Une industrie de la culture. Le secteur culturel et des loisirs devient un secteur économique important. Cela entraîne une relative standardisation des pratiques culturelles, qui contribue à la formation dʼune culture de masse. Toutefois, de fortes inégalités persistent : en 1985, 80 % des classes sociales aisées partent en vacances, mais seulement 50 % des ouvriers.

L’essor d’une culture jeune. Elle est caractérisée, depuis les années 1960, par un langage, des modes vestimentaires (le jean), des pratiques (concerts et manifestations de masse), mais aussi par une consommation culturelle reposant de plus en plus sur l’image et le son. À partir des années 1970, les jeunes font le succès des cassettes audio (► doc. 1), puis des baladeurs, des CD (1982) et des nouvelles musiques. Au rock’n’roll succèdent ainsi le disco puis le rap. À partir du milieu des années 1970, les jeunes commencent également à jouer à des jeux vidéo : Space Invaders (1978), Pac-Man (1980) puis Donkey Kong (1981) font le succès des salles d'arcade. Nintendo lance la première console à succès en 1985 (la NES) et la première console portable en 1989 (la Game Boy). Les premiers ordinateurs personnels commencent également à se diffuser dans le grand public à partir de l'année 1977, notamment pour des usages vidéo-ludiques, et se perfectionnent rapidement.

L’essor d’une culture télévisuelle. La télévision poursuit son développement fulgurant depuis la fin des années 1960 : le taux d’équipement des ménages en récepteurs passe de 82 % en 1974 à 96 % en 1989. Elle devient le média dominant et concurrence même le cinéma, dont la fréquentation chute. Les programmes télévisés évoluent et visent de plus en plus le divertissement : jeux (► doc. 2), variétés, séries télévisées, etc.

Vocabulaire


Collège unique


Massification


ZEP


  • Collège unique : créé en 1975, il accueille tous les élèves de la 6e à la 3e afin de leur offrir un enseignement identique.

  • Massification : adaptation d’un phénomène ou d’une activité au plus grand nombre.

  • ZEP : Zones dʼéducation prioritaire. Zones où sont situés des établissements scolaires dotés de moyens supplémentaires et d’une plus grande autonomie pour lutter contre des difficultés scolaires et sociales.



1
La musique, une culture jeune
La musique, une culture jeune

La jeune femme tient un baladeur à cassettes audio.

2
La télévision, au cœur des pratiques culturelles
La télévision, au cœur des pratiques culturelles


B
Les évolutions de la politique culturelle


1
Le rôle de lʼÉtat

L’implication présidentielle dans la culture. Valéry Giscard d’Estaing inaugure le Centre Pompidou en 1977 et lance les projets du musée d’Orsay, de la Cité de la musique et de la Cité des sciences et de l’industrie à la Villette. François Mitterrand termine ces projets et lance les « chantiers du président » comme l’Opéra Bastille, la Grande Arche de la Défense, la Bibliothèque nationale de France ou encore la pyramide du Louvre, terminées sous son second mandat.

L’orientation vers le « tout culturel ». Entre 1974 et 1981, la culture n’est pas une priorité et on se concentre davantage sur le patrimoine. L’arrivée de la gauche au pouvoir en 1981 change la donne : le budget du ministère de la Culture, confié à Jack Lang, double immédiatement.

Un État culturel. Jack Lang développe une nouvelle politique culturelle en soutenant à la fois des industries culturelles, comme le cinéma, et des artistes individuels. L’État travaille en partenariat avec les collectivités locales. Il subventionne toutes les formes de création artistique et soutient des formes nouvelles de culture comme les musiques populaires (fête de la Musique en 1982) et la bande dessinée.

2
Les transformations du paysage audiovisuel français

La libéralisation. En 1974, pour dépolitiser le secteur audiovisuel sans supprimer le monopole d’État, Valéry Giscard d’Estaing démantèle l’ORTF. Sous François Mitterrand, les radios libres sont autorisées dès octobre 1981. La loi établit la liberté de la communication audiovisuelle et, en 1982, une Haute Autorité de la communication audiovisuelle est créée pour garantir lʼindépendance du secteur public.

L’éclatement. La télévision est en partie privatisée à partir de 1984. Aux trois chaînes publiques (TF1, Antenne 2, FR3) s’ajoutent Canal+ en 1984, puis La Cinq et TV6 en 1986 (remplacée par M6 en 1987). TF1 est privatisée en 1987. L’audiovisuel entre dans l’ère de la télévision commerciale, de la course à l’audience et de la publicité.

Biographie

Jack Lang

Jack Lang (1939)

Professeur de lettres puis directeur de théâtre, socialiste, il est ministre de la Culture de 1981 à 1986. Il modernise ce ministère et lʼouvre à de nouvelles formes dʼart. Il crée ou rénove de nombreuses institutions, comme lʼÉcole du Louvre, et met en place des événements culturels, comme la fête de la Musique (1982) ou les journées du Patrimoine (1984).

Vocabulaire


Haute Autorité de la communication audiovisuelle


ORTF


Radios libres


  • Haute Autorité de la communication audiovisuelle : organisme de régulation de l’audiovisuel, chargé de délivrer les autorisations dʼémettre des chaînes de radio et de télévision et dʼattribuer les fréquences.

  • ORTF : Office de radiodiffusion-télévision française, créé en 1964 et démantelé en 1974.

  • Radios libres : radios émettant clandestinement.


Écho des temps

À l’étude depuis les années 1990, la télévision numérique terrestre (TNT) est lancée en France métropolitaine le 31 mars 2005. Elle propose des chaînes nationales (publiques ou privées, payantes ou gratuites) et locales. La TNT a poursuivi et renforcé l’éclatement de l’audiovisuel et la segmentation des publics entamés dans les années 1980, avec des chaînes plus ou moins thématiques, en particulier les chaînes d’information en continu comme BFM TV.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.