Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Analyser une lettre
P.228-229

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

MÉTHODE BAC
Préparation aux épreuves de contrôle continu

Analyse de document

Analyser une lettre




Sujet

En analysant ce document, expliquez quelles sont les critiques faites au colonialisme et quels projets portent les tiers-mondistes comme Frantz Fanon.

L’analyse du document constitue le coeur de votre travail, mais nécessite pour être menée la mobilisation de vos connaissances.


Monsieur le docteur Frantz Fanon, médecin des Hôpitaux Psychiatriques, médecin-chef de service à l’Hôpital psychiatrique de Blida-Joinville (Algérie)

à Monsieur le Ministre Résident, Gouverneur général de l’Algérie

Monsieur le Ministre, [...]

Pendant près de trois ans je me suis mis
totalement au service de ce pays et des hommes qui l’habitent. Je n’ai ménagé ni mes efforts ni mon enthousiasme. Pas un morceau de mon action qui n’ait exigé comme horizon l’émergence unanimement souhaitée d’un monde valable.

Mais que sont l’enthousiasme et le souci de l’homme si journellement
la réalité est tissée de mensonges, de lâchetés, du mépris de l’homme. Que sont les intentions si leur incarnation est rendue impossible par l’indigence du coeur, la stérilité de l’esprit, la haine des autochtones de ce pays ? La folie est l’un des moyens qu’a l’homme de perdre sa liberté. Et je puis dire que placé à cette intersection, j’ai mesuré avec effroi
l’ampleur de l’aliénation des habitants de ce pays. Si la psychiatrie est la technique médicale qui se propose de permettre à l’homme de ne plus se sentir étranger à son environnement, je me dois d’affirmer que l’Arabe, aliéné permanent dans son pays, vit dans un état de dépersonnalisation absolue.

Le statut de l’Algérie ? Une déshumanisation systématisée.

Or le pari absurde était de vouloir coûte que coûte faire exister quelques valeurs alors que le non-droit, l’inégalité, le meurtre multi-quotidien de l’homme était érigé en principes législatifs. La structure sociale existant en Algérie s’opposait à toute tentative de remettre l’individu à sa place.

Monsieur le Ministre, il arrive un moment où la ténacité devient persévération morbide. L’espoir n’est plus alors la porte ouverte sur l’avenir mais le maintien illogique d’une attitude subjective en rupture organisée avec le réel.

Monsieur le Ministre, les événements actuels qui ensanglantent l’Algérie ne constituent pas aux yeux de l’observateur un scandale. Ce n’est ni un accident, ni une panne du mécanisme.

Les événements d’Algérie sont la conséquence logique d’une tentative avortée de décérébraliser un peuple. Il n’était point exigé d’être psychologue pour deviner sous la bonhomie apparente de l’Algérien, derrière son humilité dépouillée, une exigence fondamentale de dignité. Et rien ne sert [...] de faire appel à un quelconque civisme. [...]

[...] Depuis de longs mois ma conscience est le siège de débats impardonnables. Et leur conclusion est la volonté de ne pas désespérer de l’homme, c’est-à-dire de moi-même. Ma décision est de ne pas assurer une responsabilité coûte que coûte sous le fallacieux prétexte qu’il n’y a rien d’autre à faire. Pour toutes ces raisons, j’ai l’honneur, Monsieur le Ministre, de vous demander de bien vouloir accepter ma démission et de mettre fin à ma mission en Algérie, avec l’assurance de ma considération distinguée.

Lettre de démission de Frantz Fanon, novembre 1956.

Méthode et Application guidée


Étape 1
Introduction

  • Identifiez avec précision l’auteur et le destinataire.
  • Interrogez-vous sur d’autres destinataires : la lettre a peut-être un objectif plus large que d’informer seulement un destinataire.

Frantz Fanon est un psychiatre et essayiste antillais né en 1925. Installé depuis 1954 en Algérie, il s’implique en faveur de l’indépendance du pays. En novembre 1956, il décide de démissionner de son poste de médecin-chef de lʼhôpital psychiatrique de Blida-Joinville et envoie sa lettre de démission au gouverneur Robert Lacoste.

Cette lettre est destinée au gouverneur de l’Algérie, mais son message universaliste est une dénonciation générale de la colonisation et s’adresse à tous.

Étape 2
Dégager le message de l’auteur

  • Les objectifs d’une lettre peuvent être multiples : raconter un événement, donner des nouvelles, chercher à convaincre son destinataire.
  • Le message principal du texte est souvent facilement identifiable.

Fanon parle de lui, de son parcours, de ses idées. Il écrit au ministre : le ton est formel, le vocabulaire très soutenu. Médecin, Fanon dénonce la colonisation en utilisant des termes issus de la psychiatrie (en rouge).

Le message ici est clair : la colonisation est un système violent et injuste qui soumet le colonisé et le sépare du colon (en bleu).

Étape 3
Analyser historiquement la lettre

  • Il s’agit de replacer le message de l’auteur dans le contexte historique.

Le statut de l’indigénat, mis en place pour les populations arabes de l’Algérie dès le XIXe siècle, est une législation plaçant les colonisés dans une situation d’inégalité permanente vis-à-vis des Européens. C’est ce que dénonce ici Frantz Fanon.

Pour lui, la colonisation a nié l’humanité des populations arabes d’Algérie. La guerre menée par le FLN depuis deux ans doit permettre selon lui de leur redonner leur dignité (en jaune).

❯❯❯ ENTRAÎNEMENT


Consigne
Comme de nombreux textes, les lettres reposent souvent sur des figures de style. Apprenez à les reconnaître en associant les éléments ci-dessous :


Figure de style Description Exemples
« L’Algérie est l’alliée de la France »
« Je ne vous parlerai pas de mes nombreux efforts »
« Il s’agit d’une tragédie, pire, d’une catastrophe »
« Comme une mer immense, l’armée s’est abattue sur le pays »
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.