Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Propagande et culte du chef
P.70-71

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

DOSSIER 2



Propagande et culte du chef





Le succès des régimes totalitaires repose avant tout sur le culte du chef. Tout est fait pour le glorifier et pour susciter la fascination des masses. Très vite, les différents régimes recourent massivement à la propagande, en utilisant tous les médias possibles. Il s’agit à la fois de diffuser les nouvelles valeurs du régime, de consolider le culte du chef et de contrôler les masses.

Frise propagande et culte du chef

❯ Comment la propagande se met-elle au service du culte du chef dans les régimes totalitaires ?

Image interactive

1
Des codes identiques

Mussolini faisant un discours à une foule - Une de La Domenica del Corriere, 16 novembre 1936
1
2
3
4
Hitler faisant le salut nazi devant une parade de soldats - Télégramme illustré envoyé en 1939
1
2
3
4
Staline dirigeant l’Armée rouge - V. A. Nikolaïev, 1944, affiche
1
2
3
4


1
Mussolini faisant un discours à une foule - Une de La Domenica del Corriere, 16 novembre 1936.
2
Hitler faisant le salut nazi devant une parade de soldats - Télégramme illustré envoyé en 1939.
3
Staline dirigeant l’Armée rouge - V. A. Nikolaïev, 1944, affiche.

2
En URSS, le culte de Staline

Notre amour, notre fidélité, notre force, notre cœur, notre héroïsme, notre vie – tout est à toi, prends-les, ô grand Staline, tout t’appartient, ô leader de la patrie. Commande à tes fils, ils sont capables de se déplacer en l’air et sous terre, dans l’eau et dans la stratosphère. Les humains de toutes les époques et de toutes les nations diront que ton nom est le plus glorieux, le plus fort, le plus sage, le plus beau de tous. Ton nom figure sur chaque usine, sur chaque machine, sur chaque lopin de terre, dans chaque cœur humain. Si ma femme bien-aimée met au monde un enfant, le premier mot que je lui apprendrais sera « Staline ».

La gazette rouge de Leningrad, 1935.

3
L’importance de la radio

Écoliers allemands écoutant un discours dʼHitler à la radio,
vers 1933, photographie anonyme

4
En Allemagne, le rôle du ministère de l’Éducation et de la Propagande

En Allemagne, le rôle du ministère de l’Éducation et de la Propagande

5
La propagande pour tenir les masses

Syndicaliste anglais, Walter Citrine rencontre ici de jeunes kolkhoziens lors d’un voyage en URSS.

Pourquoi sont-ils si enthousiastes ? me demandai-je. Ils sont pauvrement vêtus. Ils ne sont même pas bien nourris. Tous ont l’air affamés... Se croient-ils vraiment les maîtres du pays ? S’imaginent-ils vraiment que quelque chose les attend, tout près qui vaille la peine ? Je songe à la méthode communiste : s’emparer des enfants dès la crèche, les suivre dans les jardins d’enfants puis à l’école, les enrôler ensuite dans les pionniers et les jeunes komsomols. Toujours les tenir en main par une propagande incessante ! La propagande ! La propagande ! Du matin au soir. Par la TSF, le film, l’image, l’affiche, le manuel, elle les poursuit partout.

Walter Citrine, À la recherche de la vérité en Russie, 1937.

6
Une réaction au culte de la personnalité

Victor Brauner, Hitler, 1934, huile sur carton, 22 × 16 cm, Centre Georges Pompidou, Paris

Questions

Comparer des documents

1
Doc. 1 (image 1, image 2 et image 3 ) (⇧) Relevez les similitudes de ces trois représentations : gestes, couleurs, attitude, symboles, etc.


2
Doc. 1 (image 1, image 2 et image 3 ) (⇧) Doc. 2 (⇧) et Doc. 3 (⇧) Expliquez pourquoi on peut affirmer que le chef fait l’objet d’un véritable culte.


3
Doc. 5 (⇧) Montrez pourquoi Walter Citrine peut dire que la propagande « poursuit partout » les habitants de lʼURSS.


4
Doc. 4 (⇧) Expliquez ce que traduisent ces évolutions.


5
Doc. 6 (⇧) Montrez comment ce document s'oppose au culte du chef. Cherchez d'autres artistes ayant dénoncé les régimes totalitaires.


Question de synthèse

6
Répondez à la problématique sous la forme dʼun développement construit.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.