Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Un régime autoritaire qui ne devient pas un totalitarisme : le Portugal de Salazar
P.74-75

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

DOSSIER 4



Un régime autoritaire qui ne devient pas un totalitarisme : le Portugal de Salazar





António de Oliveira Salazar est nommé Premier ministre du Portugal en 1932 et devient l’homme fort du pays jusqu’en 1968. Il rédige une nouvelle constitution dans laquelle il établit les principes de l’Estado Novo (État nouveau). L’exercice du pouvoir repose sur un gouvernement autoritaire, sur le respect des valeurs du catholicisme, sur la famille, sur l’armée, mais aussi sur un anticommunisme virulent. Malgré l’instauration d’une police militaire et la restriction des libertés politiques, le Portugal ne se transforme pas pour autant en régime totalitaire.

António de Oliveira Salazar (1889-1970)

António de Oliveira Salazar (1889‑1970)

❯ Quelles sont les caractéristiques du régime politique instauré par Salazar au Portugal ?


1
La Constitution de 1933

Art. 11. L’État assure la constitution et la défense de la famille, comme la source de conservation et de développement de la race, comme la base première de l’éducation, de la discipline et de l’harmonie sociale [...].

Art. 34. L’État encouragera la formation et le développement de l’économie nationale corporative [...].

Art. 56. L’État encourage, protège et aide les institutions civiles qui ont pour but d’exercer et de discipliner la jeunesse pour la préparer à l’accomplissement de ses devoirs militaires et patriotiques. [...]

Art. 78. Le président de la République est direc- tement et exclusivement responsable, devant la nation, des actes accomplis par lui dans l’exercice de ses fonctions, cet exercice et sa magistrature étant indépendants de tout vote de l’Assemblée nationale.


Constitution du 19 mars 1933.

2
« Nous voulons un État fort ! »

Affiche de propagande, 1933

3
Un État autoritaire

La terreur règne au Portugal ! La police de défense politique et sociale a communiqué à la presse une liste de toutes les arrestations et saisies de bombes et d’armes effectuées depuis le mois de mai dernier. D’après cette note, 46 arrestations ont été opérées parmi lesquelles on compte plusieurs anarchistes et communistes. Une imprimerie clandestine a été saisie avec tout le matériel. Depuis février dernier la police de défense politique et sociale a effectué 333 arrestations, dont 116 ont été maintenues. La note ajoute que la police a pris ces jours derniers des mesures destinées à « anéantir toute action révolutionnaire ».

« 300 arrestations révolutionnaires », L’Humanité, 16 juillet 1933.

4
Un État traditionaliste

« Grâce à Salazar », série de cartes postales éditées en 1938
et diffusées dans les écoles

Le cartel dit « Dieu, Patrie, Famille : la trilogie de l’Éducation Nationale. »

Image interactive

5
Le culte du chef

Carte postale, 1935
1
2
3

« Salazar, sauveur de la Patrie. Tout pour la Nation, rien contre la Nation. »

6
Un État non totalitaire

– Votre philosophie est donc différente de celle de ces régimes (Allemagne et Italie) ?

– Je n’ai jamais caché ces divergences. [...] Il paraît que d’autres doctrines n’hésitent pas à diviniser l’État ou tout au moins à en courir le risque. Je suis contre ces doctrines, c’est-à-dire que je n’admets pas qu’un individu, quelle que soit sa valeur, soit proclamé dieu, pas plus qu’un peuple, pas plus qu’une race. Dans les régimes aussi absorbants, toutes les activités de la nation sont dominées par l’État : éducation, presse, réunions publiques, organisations sportives ou de simple amusement, et même parfois celles de caractère religieux.

– Tandis que le régime que vous avez initié au Portugal...

– La base en est la subordination de tous les intérêts à l’intérêt de tous : l’intérêt national. [...] Il est donc des libertés que nous estimons nécessaires, mais c’est précisément parce que nous voulons les maintenir que nous proclamons le principe de l’autorité qui veille à leur sauvegarde.

[...] L’État est soumis à la loi tout comme les individus ou les collectivités. Il importe que l’État ne soit pas arbitraire, [...] mais qu’il soit par le fonctionnement de ses institutions une ferme garantie du droit tel qu’il a été défini.

Émile Schreiber, « Entretien avec Salazar », Le Portugal de Salazar, 1938.

Questions

Analyser des documents

1
Doc. 1 (⇧) , Doc. 2 (⇧) et Doc. 6 (⇧) Indiquez les éléments permettant d’affirmer que Salazar souhaite mettre en place un État fort.


2
Doc. 1 (⇧) , Doc. 3 (⇧) et Doc. 4 (⇧) Relevez les indices montrant que le régime de Salazar est autoritaire et traditionaliste.


3
Doc. 5 (⇧) Commentez la manière dont Salazar est ici représenté.


4
Doc. 3 (⇧) Doc. 5 (⇧) et Doc. 6 (⇧) Expliquez les ressemblances et les différences entre l’Estado Novo et les régimes totalitaires.


Question de synthèse

5
Décrivez les principales caractéristiques de lʼÉtat portugais sous Salazar.
Enregistreur audio
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.