Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

20 - Les paroles rapportées
P.62-63

Exercices


20 - Les paroles rapportées




Voir la correction

Exercice 1

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Au discours direct, on peut avoir (plusieurs réponses possibles)








2
Pour rapporter des paroles au discours direct, il est important de bien maitriser la concordance des temps.






3
Dans un texte de théâtre, les paroles sont rapportées au discours indirect.






4
Le discours indirect permet de ne pas interrompre le récit.



Voir la correction
Voir la correction

Exercice 2

Consigne
Indiquez si les paroles sont rapportées de manière directe ou indirecte. Justifiez vos réponses.

1. Je t’ai dit que la fenêtre était ouverte.
2. Elisabeth indiqua : « Marche pendant trois-cents mètres, puis tourne à droite. »
3. « As-tu demandé à la voisine si elle avait du sucre à nous prêter ? », demanda Julie.
4. Je lui ai répondu que je n’étais pas d’accord.
5. « Sylvie ne lui a pas laissé le choix », dit-elle.

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 3

Consigne
Transformez ce récit en un texte théâtral, au discours direct, en faisant toutes les adaptations nécessaires à une représentation sur scène.

Le photographe était là, aussi, avec son appareil, et la maîtresse lui a dit qu’il fallait faire vite, sinon nous allions rater notre cours d’arithmétique. Agnan, qui est le premier de la classe, et le chouchou de la maîtresse, a dit que ce serait dommage de ne pas avoir arithmétique, parce qu’il aimait ça et qu’il avait bien fait tous ses problèmes. Eudes, un copain qui est très fort, voulait donner un coup de poing sur le nez d’Agnan, mais Agnan a des lunettes et on ne peut pas taper sur lui aussi souvent qu’on le voudrait. La maîtresse s’est mise à crier que nous étions insupportables et que si ça continuait il n’y aurait pas de photo et qu’on irait en classe.


J.-J. Sempé/R.Goscinny, Le Petit Nicolas, 1960.


Voir la correction
Voir la correction

Exercice 4

Consigne
Transposez les phrases suivantes au discours indirect.

1. Le Bret demanda à Cyrano : « De qui es-tu amoureux ? »
2. Cyrano dit : « J’aime Roxane et je souffre. »
3. Cyrano admit : « J’ai peur de lui déplaire. »

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 5

Consigne
Réécrivez ces phrases au discours indirect.

1. Lucia s’écria : « Ce sont les meilleures vacances de ma vie ! »
2. Sylvain se demanda : « Que vais-je faire ? »
3. Jo déclara : « Je déménagerai la semaine prochaine. »

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 6

Consigne
Voici un dialogue entre Gwynplaine, héros au visage défiguré, et Dea, jeune fille très belle mais aveugle. Transposez-le au discours indirect.

Une fois il dit à Dea :
— Tu sais que je suis très laid.
— Je sais que tu es sublime, répondit-elle.
Il reprit :
— Quand tu entends tout le monde rire, c’est de moi qu’on rit, parce que je suis horrible.
— Je t’aime, lui dit Dea.
Après un silence, elle ajouta :
— J’étais dans la mort ; tu m’as remise dans la vie. Toi là, c’est le ciel à côté de moi. Donne-moi ta main, que je touche Dieu !


V. Hugo, L’homme qui rit, 1869.


Voir la correction
Voir la correction

Exercice 7

Consigne
Écrivez un court dialogue entre trois personnages : votre petit frère, votre grand-mère un peu sourde, et vous-même, qui répétez les paroles de votre frère pour qu’elles soient plus compréhensibles, en les déformant parfois un peu.

Exemple :
« Je n’aime pas venir ici ! grogna mon petit frère.
– Que dit-il ? demanda ma grand-mère.
– Il dit qu’il adore venir te voir », répondis-je.

Voir la correction
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.