Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

21 - La concordance des temps
P.64-65

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exercices


21 - La concordance des temps




Voir les réponses

Exercice 1

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Antériorité signifie qui a lieu avant :






2
Indiquez si les phrases suivantes sont correctes.






3
Le présent du conditionnel peut permettre d’exprimer le futur dans une phrase au passé.






4
Le futur du subjonctif n’existe pas.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

Consigne
Indiquez le temps de chacun des verbes en gras, puis ordonnez chronologiquement les différentes actions exprimées par ces verbes.

Après son départ, j’ai réalisé que j’avais oublié de lui parler de mon projet. Nous en parlerons quand il reviendra. Il n’y a pas d’urgence, mais je le note pour y penser.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3

Consigne
Réécrivez les phrases suivantes de façon que la proposition subordonnée exprime a) l’antériorité ; b) la postériorité.

1. Je pense que cela pose problème.
2. Je suis certain que vous regardez cette série.
3. Je ne fais que pointer une difficulté que vous avez.
4. Ma mère croit que je parle bien anglais.
5. J’espère qu’elle vient !

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

Consigne
Conjuguez les verbes de façon que la subordonnée exprime a) l’antériorité ; b) la simultanéité ; c) la postériorité.

1. Je pensais que cela (poser) problème.
2. J’étais certainn que vous (regarder) cette série.
3. Je ne faisais que pointer une difficulté que vous (avoir).
4. Ma mère croyait que je (parler bien) anglais.
5. J’espérais qu’elle (venir) !

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

Consigne
Réécrivez l’extrait suivant en utilisant le système des temps du présent.

Il fut tiré du sommeil par la sonnerie du réveil, mais resta couché un bon moment après l’avoir fait taire, à repasser une dernière fois les plans qu’il avait établis pour une escroquerie dans la journée et un assassinat le soir.
Il n’avait négligé aucun détail, c’était une simple récapitulation finale. À vingt heures quarante-six, il serait libre, dans tous les sens du mot. Il avait fixé ce moment parce que c’était son quarantième anniversaire et que c’était I’heure exacte où il était né. Sa mère, passionnée d’astrologie, lui avait souvent rappelé la minute précise de sa naissance.


F. Brown, « Cauchemar en jaune », paru dans Fantômes et farfafouilles, traduit par Jean Sendy, Denoël, 1963.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

Consigne
Racontez en quelques lignes votre plus belle/ ou votre pire journée d’anniversaire en utilisant le système des temps du passé.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.