Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

16 - Les propositions subordonnées complétives
P.53-54

Exercices


16 - Les propositions subordonnées complétives





A. Je pense que tu as raison.
B. Elle m’a dit que son anniversaire était le 5 décembre.
C. Je me demande si la fête sera maintenue.
D. Je ne sais pas qui viendra.
E. J’ignore où elle est.

  • Une proposition subordonnée complétive a en général pour fonction d’être COD du verbe de la proposition principale.  
> Je te dis que c'est vrai. : la proposition subordonnée complétive que j’ai compris est COD du verbe crois.
  • Elle fait donc partie du groupe verbal et ne peut pas être supprimée sans que la phrase devienne incorrecte ou change complètement de sens.
Je crois.
  • On peut distinguer les propositions subordonnées conjonctives et les propositions subordonnées interrogatives indirectes.

La proposition subordonnée conjonctive

  • Elle est introduite par la conjonction de subordination que.
  • Elle complète un verbe de parole (Je lui avoue que je l’aime.), de pensée (Je pense que tout ira bien.), de sentiment (J’aime qu’on passe notre temps ensemble.), de perception (J’ai vu qu’il était gêné.). 
  • Selon le sens du verbe introducteur, le mode de la proposition subordonnée complétive est soit l’indicatif soit le subjonctif :
    > Je sais qu’elle est malade. : c’est un fait, on emploie l’indicatif.
    > Je souhaite qu’elle guérisse. : c’est un souhait, on emploie le subjonctif.
  • Il arrive que la proposition subordonnée complétive occupe une autre fonction que celle de COD du verbe de la proposition principale. Elle peut être par exemple : 
    • sujet   
     > Qu’il vienne me surprendrait.
    • COI   
     > Je doute qu’il vienne. (Je doute de quoi ?)
    • attribut du sujet   
     > Le mieux est qu’il ne vienne pas.

(Voir p. 308 pour le subjonctif : formation et valeur)

1. Je veux que tu viennes au théâtre avec moi ce soir ; ce sera un beau spectacle.
2. Maman souhaite que Vincent, mon petit frère, fasse ses devoirs immédiatement, car il doit ensuite aller à son cours de solfège.
3. Quand tu es fâché, tu crois que tout le monde t’en veut : or ce n’est pas vrai.
4. Salomé regrette que les gens qu’elle croise le matin dans le bus ne soient pas polis.
5. Veux-tu que je te soigne si tu es malade ?

La proposition subordonnée interrogative indirecte

  • Elle complète un verbe exprimant l’interrogation (se demander) ou l’ignorance (ignorer, ne pas savoir).
  • Elle peut exprimer une interrogation totale ou partielle :
    • l’interrogation totale est introduite par la conjonction de subordination si.
      > Je me demande [si elle viendra].
    • l’interrogation partielle est introduite par un mot interrogatif comme quand, comment, combien, pourquoi, lequel, etc.
      > Je me demande [qui sera là].
      > J’ignore [combien nous serons].

1. Il se réjouit que tous le comprennent.
2. Maman veut que tu viennes ici tout de suite.
3. Ma petite sœur voudrait une peluche qu’elle a vue dans une boutique pour Noël.
4. Benaym est enchanté du projet que tu lui as proposé.
5. Pierre souhaite que je lui fasse un cadeau original pour son anniversaire.

Ne pas confondre

Une proposition subordonnée relative complète généralement un nom ou un pronom ; une proposition subordonnée complétive complète généralement un verbe.
  >  La leçon [que nous faisons] est très simple. : relative    Je pense [que cette leçon est très simple]. : complétive (conjonctive)
  >  La personne [qui a rédigé cette leçon] se moque de nous. : relative
   Je me demande [qui a rédigé cette leçon]. : complétive (interrogative)

1. Christian veut que Cyrano écrive une lettre d’amour en son nom à Roxane.
2. Il souhaite aussi que Cyrano parle à sa place.
3. Roxane croit que Christian s’exprime bien.
4. La vérité est que Cyrano parle à sa place.
5. Cyrano confie à Le Bret qu’il aime Roxane.
6. Cyrano doute que Roxane l’aime en retour.

1. Je me demande comment tu as pu en arriver là.
2. Qu’elle réussisse serait un miracle !
3. Je ne pensais pas qu’il viendrait.
4. J’ignore pourquoi elle est entrée dans ma chambre.
5. Qu’il guérisse changerait toute la situation !
6. Je crois qu’il ne viendra pas.
7. Thibault doute qu’elle lui déclare sa flamme.
8. Elle se demandait à qui elle devait ce cadeau.
9. Elle se demandait qui lui avait offert ce cadeau.

1. Pourquoi est-ce que Cyrano tait son amour à Roxane ?
2. À quoi le nez de Cyrano est-il comparé ?
3. Est-ce que Christian de Neuvillette s’exprime avec élégance ?
4. Quel secret unit Cyrano et Christian
5. Que fait Roxane après la mort de Christian ?
6. Quel objet révèle à Roxane qu’elle est aimée de Cyrano ?

  • Internet est-il une source d’information fiable ?
  • La télévision peut-elle être nocive ?
  • Faut-il autoriser le dopage dans le sport ?
Voir les réponses

Exercice 1

Graphique lié à l'exercice undefined
1
1. Observez les propositions en gras. Donnez la classe grammaticale du mot qu’elles complètent.



2
2. Ces propositions peuvent-elles être supprimées ?



3
3. Quelle est leur fonction grammaticale ?



4
4. Quelles différences voyez-vous entre les deux premières propositions en gras (phrases A et B) et les trois autres (phrases C, D, E) ? Expliquez.



Voir les réponses

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
1. Les subordonnées complétives complètent un nom.







2
2. Elles sont toujours introduites par une conjonction de subordination.







3
3. Elles sont facultatives et peuvent être supprimées







4
4. Elles occupent toujours la fonction de COD.







Voir les réponses

Exercice 3

1
Dans les phrases suivantes, identifiez les propositions subordonnées complétives.



Voir les réponses

Exercice 4

1
Indiquez si la proposition subordonnée en gras est une proposition subordonnée relative ou complétive.



Voir les réponses

Exercice 5

1
Dans les phrases suivantes, identifiez la fonction de chaque proposition subordonnée complétive.



Voir les réponses

Exercice 6

1
Dans les phrases suivantes, identifiez la fonction de chaque proposition subordonnée complétive, puis précisez si il s’agit d’une conjonctive ou d’une interrogative indirecte.



Voir les réponses

Exercice 7

1
1. Complétez les phrases suivantes avec une proposition subordonnée interrogative indirecte.

1. Je me demande si .
2. J’ignore quel .
3. Il aimerait savoir si .
4. Il m’a demandé pourquoi .

2
2. Précisez s’il s’agit d’une interrogation totale ou partielle.



Voir les réponses

Exercice 8

1
Complétez les phrases suivantes avec un mot interrogatif qui convient.

1. Cyrano sait  est l’auteur des lettres.
2. Le Bret se demande  cette femme est Roxane.
3. Cyrano se demande  donner rendez-vous à Roxane et  lui déclarer sa flamme.
4. Cyrano sait  il a peu de chances de conquérir son cœur.
5. On sait  a lieu la scène du balcon : à la nuit tombée.
6. À la fin de la pièce, Roxane se demande  Cyrano ne lui a jamais avoué son amour.

Voir les réponses

Exercice 9

1
Transformez les phrases interrogatives en propositions subordonnées interrogatives. Variez le verbe dont elles dépendent !



Voir les réponses

Exercice 10

1
1. Complétez ces phrases en conjuguant les verbes entre parenthèses.

1. Je voudrais que tu (lire)  la pièce Cyrano de Bergerac.
2. Je crois que cette pièce (écrire, voix passive)  par Edmond Rostand.
3. Je souhaite que nous (aller)  la voir au théâtre.
4. Je trouve que l’intrigue (être)  très riche.
5. Je voudrais que tu (jouer)  le personnage de Cyrano dans notre pièce.
6. Je pense que tu en (être)  capable.

2
2. Précisez le mode et le temps que vous avez utilisés.



Voir les réponses

Exercice 11

1
Choisissez l’un des thèmes suivants, puis écrivez un petit texte argumentatif pour défendre votre point de vue sur cette question.



Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.