Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

19 - Les formes de discours
P.68-69

Exercices


19 - Les formes de discours




Quatre formes de discours

  • La forme du discours (= tout texte écrit ou dit à l’oral) dépend de l’intention de l’auteur : raconter, décrire, expliquer ou convaincre.
  • On distingue quatre principales formes de discours : narrative, descriptiveexplicative et argumentative.
  • Un texte long associe souvent plusieurs formes de discours : par exemple, un récit se compose de passages narratifs (actions des personnages) et de passages descriptifs (description des lieux, portraits des personnages).

A. [Le feu follet] s’assit dans l’anfractuosité d’un arbre et réfléchit un moment avant de se risquer à nouveau dehors.
B. Devant lui s’étendait une clairière et là, à la lueur d’un feu de camp, […] un géant, qui paraissait entièrement constitué de pierre grise, était étendu sur le ventre. [...]
C. Les Mange-Pierre étaient des êtres qui vivaient dans une montagne. […] Ils se nourrissaient de rochers.


Michael Ende, L’Histoire sans fin, 1979.

Le discours narratif

Il raconte des évènements, des actions.
  • Il emploie des indicateurs de temps (puis, soudain, le lendemain…) pour situer les actions les unes par rapport aux autres.
  • Il privilégie le passé simple, le passé composé ou le présent de narration, qui permettent d’exprimer l’enchainement des actions.

(Voir p. 292 pour les valeurs de l’imparfait et du passé simple,
et p. 286 pour le présent de narration)

Soudain, des cris retentirent à quelques centaines de pas dans le nord de l’ilot. Aussitôt le marin et Gédéon Spilett se précipitèrent de toute la vitesse de leurs jambes. Ils aperçurent Harbert terrassé par un être sauvage, se jetèrent sur ce monstre, et lui arrachèrent le jeune garçon.


D’après J. Verne, L’Ile mystérieuse, 1874.

C’était un spectacle épouvantable. Près de quatre mètres de hauteur, une peau grise et terne comme la pierre, un corps couvert de verrues, qui avait l’air d’un énorme rocher au sommet duquel était plantée une petite tête chauve de la taille d’une noix de coco.


J. K. Rowling, Harry Potter à l’école des sorciers, Gallimard, 1997.

Le discours descriptif

Il présente un être (portrait physique ou moral), un objet, un lieu.
  • En littérature, il est souvent intégré à un récit. Il marque une pause dans l’action et permet au lecteur de mieux se représenter un personnage ou un lieu.
  • Il utilise des expansions du nom, ainsi que des indicateurs de lieu (plus loin, à gauche…) pour situer les éléments les uns par rapport aux autres dans l’espace.
  • Le temps employé est l’imparfait (ou le présent dans un récit au présent).

Lorsque Robinson reprit connaissance, il était couché, la figure sur le sable. Une vague déferla sur la grève mouillée et vint lui lécher les pieds. Il se laissa rouler sur le dos. Des mouettes noires et blanches tournoyaient dans le ciel redevenu bleu après la tempête. Robinson s’assit avec effort et ressentit une vive douleur à l’épaule gauche. La plage était jonchée de poissons morts, de coquillages brisés et d’algues noires rejetés par les flots. À l’ouest, une falaise rocheuse s’avançait dans la mer et se prolongeait par une chaîne de récifs. C’était là que se dressait la silhouette de La Virginie avec ses mâts arrachés et ses cordages flottant dans le vent.


M. Tournier, Vendredi ou la vie sauvage, Gallimard, 1971.

Le discours explicatif

Il informe, apporte des connaissances (encyclopédies, revues scientifiques, manuels), des explications techniques (modes d’emploi, recettes, règles de jeu).
  • On peut le trouver dans les récits, par exemple dans les romans de science-fiction, pour expliquer le fonctionnement d’appareils inconnus du lecteur. 
  • Il se caractérise par un ton neutre, l’emploi d’un vocabulaire spécialisé.
  • Il emploie généralement le présent et parfois l’imparfait (dans les récits au passé).

Le discours argumentatif

Il a pour but de convaincre, de persuader.
  • L’auteur défend son point de vue à l’aide d’arguments et d’exemples.
  • Le texte est structuré par des connecteurs logiques : premièrement, de plus, cependantpour conclure, etc.
  • Le temps privilégié est le présent.

(Voir p. 295 pour le passé composé)
Voir les réponses

Exercice 1

Graphique lié à l'exercice undefined
1
1. a) Lequel de ces passages est descriptif ? b) Lequel exprime une action ? c) Qu’apprend-on dans le troisième passage ?



2
2. À quels temps les verbes sont-ils conjugués dans chacun des cas ?



Voir les réponses

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
1. Le type de discours qui a pour but de convaincre, de persuader celui à qui l’on s’adresse est le discours explicatif.







2
2. Le discours descriptif utilise souvent (plusieurs réponses possibles) :













3
3. Le type de discours que l’on trouve dans les encyclopédies, les modes d’emploi, les livres de recettes est...









Voir les réponses

Exercice 3

1
Lequel des deux extraits ci-dessous est narratif ? Lequel est descriptif ? Justifiez vos réponses.



Voir les réponses

Exercice 4

Lisez le texte suivant, puis répondez aux questions.

1
1. Où se trouve Robinson ? Que lui est-il arrivé ?



2
2. Identifiez les passages descriptifs. Justifiez vos choix.



3
3. Réécrivez le texte sans les passages descriptifs. Quelles informations manquent alors ?



4
4. Relevez l’indicateur de lieu qui permet de situer la falaise par rapport à l’endroit où se trouve Robinson.



Voir les réponses

Exercice 5

1
Réécrivez le texte de l’exercice 4 en imaginant que Robinson se réveille tout à fait ailleurs (dans la marmite d’une tribu cannibale, dans une cellule de prison, etc.).



Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.