Bilan




Les limites de la modélisation

Le capteur délivre en sortie une tension électrique qui dépend de la grandeur mesurée en entrée. Le signal délivré en sortie peut être « faussé » de multiples manières :
  • les variations de température, de pression, d’humidité ou encore une perturbation par un champ magnétique extérieur (présence d’un aimant au voisinage immédiat du capteur, etc.) peuvent modifier la valeur mesurée ;
  • chaque capteur possède un temps de réaction propre. Il peut être nécessaire d’espacer dans le temps des mesures successives ;
  • les capteurs ont une précision et une plage de mesure dépendant de leur technologie et de leur prix. Il convient de trouver un compromis coût/efficacité, selon les mesures à effectuer et la précision attendue.

Notons également que le microcontrôleur Arduino peut convertir un signal d’entrée analogique en un signal numérique. Cette opération appelée conversion analogique/ numérique est limitée à des signaux de fréquence 1 kHz maximum pour Arduino.

Supplément numérique

Réalisez une carte mentale et reprenez les principales notions du chapitre !

La loi des mailles

La loi des mailles : la somme des tensions des dipôles le long d’une maille est égale à 0 V.

En parcourant la maille (AGFEDCBA)(\text{AGFEDCBA}), on peut écrire UAA=0U_{\text{AA}} = 0 V soit :
UAG+UGF+UFE+UED+UDC+UCB+UBA=0U_{\text{AG}} + U_{\text{GF}} + U_{\text{FE}} + U_{\text{ED}} + U_{\text{DC}} + U_{\text{CB}} + U_{\text{BA}} = 0 V, et en s’appuyant sur le schéma : 0+0UFEUDE+0+0+UBA=00 + 0 - U_{\text{FE}} - U_{\text{DE}} + 0 + 0 + U_{\text{BA}} = 0 V donc : UBA=UDE+UEFU_{\text{BA}} = U_{\text{DE}} + U_{\text{EF}}
On retrouve ici la loi d’additivité des tensions pour des dipôles en série.

En parcourant la maille (ABCGA)(\text{ABCGA}), on peut écrire UAA=0U_{\text{AA}} = 0 V soit :
UAB+UBC+UCG+UGA=0U_{\text{AB}} + U_{\text{BC}} + U_{\text{CG}} + U_{\text{GA}} = 0 V et en s’appuyant sur le schéma du circuit : UAB+0+UCG+0=0U_{\text{AB}} + 0 + U_{\text{CG}} + 0 = 0 V d’où : UBA=UCGU_{\text{BA}} = U_{\text{CG}}
On retrouve ici la loi d’unicité des tensions sur deux branches en dérivation.
La loi des mailles

La loi des nœuds

La somme des intensités des courants qui arrivent à un nœud est égale à la somme des intensités des courants qui partent de ce nœud.

Ceci se traduit dans cet exemple par I1+I2=I3+I4.I_1 + I_2 = I_3 + I_4.

La loi des nœuds
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?