Lecture cursive


Marie de France, Lais (v. 1160 - 1180)




Temps 2 : Les enjeux du texte


Voir les réponses

3. L’influence celtique et le merveilleux



22
Où se déroule chacun des lais ?



23
a. Par groupes, répartissez-vous les lais et relevez tous les éléments merveilleux.


b. Sont-ils des adjuvants ou des opposants pour le héros ?



24
Dans quel lai les amants rivalisent-ils de prouesses pour mériter l’amour de la dame ?


25
Dans quels lais le merveilleux permet-il une initiation du héros à l’amour ?


Éclairage

L’Autre Monde est d’abord et avant tout celui de l’amour. Le personnage féerique est à la fois médiateur et initiateur.


Philippe Walter, préface aux Lais de Marie de France, éd. Folio classique, 2000.

Texte A
J’ai pensé alors à des lais que j’avais entendus
Je ne doutais pas, je le savais bien,
Que leurs premiers auteurs les entreprirent
Et les répandirent ensuite
Pour garder le souvenir
Des aventures qu’ils entendirent.
J’en ai entendu raconter beaucoup.
Je ne veux pas les laisser tomber dans l’oubli.
Je les ai rimés et j’en ai fait une oeuvre poétique
Et pour cela j’ai souvent veillé.


Marie de France, Lais, Prologue v. 33-42, Gallimard, 2000. trad. de Philippe Walter.
Voir les réponses

2. La fin’amor


voir Repères p. 29
voir Prolongement p. 92


18
a. Pour chaque lai, expliquez comment les amants tombent amoureux.


b. Lesquels rappellent l’« amour de loin » de Jaufré Rudel (Éclairage) ?



19
a. Dans « Équitan », le dialogue entre le roi et la dame donne les caractéristiques de la fin’amor.
Quelles sont-elles ?