Chapitres bientôt disponibles

Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


Prolongement artistique et culturel


Danser l’amour




L’amour dans la danse

La danse est un art du spectacle vivant : le corps des danseurs, dont les mouvements sont chorégraphiés, est le support principal de la transmission d’émotions.

De nombreux ballets classiques ont pour argument une histoire d’amour. C’est le cas de Giselle (dont la version la plus célèbre a été créée par Marius Petipa en 1884) ou du Lac des cygnes (chorégraphié entre autres par Marius Petipa en 1894 et Rudolf Noureev en 1994).

Afin d’étudier comment l’amour, et plus précisément le couple, sont représentés par la danse, voici deux extraits de ballets contemporains.

Ressources complémentaires

  • Le Parc par Angelin Preljocaj (Aurélie Dupont & Nicolas Le Riche) ;

  • Orphée et Eurydice de Pina Bausch.

Pina Bausch, Orphée et Eurydice (1975)

Orphée et Eurydice est un ballet de la chorégraphe allemande Pina Bausch, créé en 1975 sur la musique de l’opéra de Christoph Willibald Gluck (1762) : chaque personnage est donc incarné sur scène à la fois par un chanteur et un danseur.

Ce ballet reprend le mythe d’Orphée pour raconter l’histoire d’amour tragique des deux amants.

Texte A
Le philosophe Alain Badiou réfléchit à l’importance du couple et du désir dans la danse.

  Mallarmé énonce que « toute la danse n’est que la mystérieuse interprétation sacrée du baiser ». Au centre de la danse, il y a ainsi la conjonction1 des sexes [...]. La danse est entièrement composée de la conjonction et de la disjonction2 des positions sexuées. [...] La danse ne retient de la sexuation3, du désir, de l’amour qu’une pure forme : celle qui organise la triplicité4 de la rencontre, de l’enlacement et de la séparation.
  Ces trois termes, la danse les code techniquement [...]. Une chorégraphie en organise le nouage spatial5.


Alain Badiou, Petit manuel d’inesthétique, 1998, Éditions du Seuil.


1. Union.
2. Sépararion.
3. Appartenance à l’un ou l’autre sexe.
4. Caractère de ce qui est triple.
5. Entrecroisement dans l’espace.

Pina Bausch, Orphée et Eurydice, avec Marie-Agnès Gillot et Stéphane Bullion, 2012,
Opéra de Paris, photographies de Patrick Berger.
Pina Bausch, Orphée et Eurydice, avec Marie-Agnès Gillot et Stéphane Bullion, 2012Opéra de Paris, photographies de Patrick Berger.
Pina Bausch, Orphée et Eurydice, avec Marie-Agnès Gillot et Stéphane Bullion, 2012Opéra de Paris, photographies de Patrick Berger.
Doc. 1
Pina Bausch, Orphée et Eurydice, avec Marie-Agnès Gillot et Stéphane Bullion, 2012, Opéra de Paris, photographies de Patrick Berger.
Voir les réponses

1
Faites des recherches sur le vocabulaire de la danse.
a. Qu’est‑ce qu’un « pas de deux » ?


b. Qu’est-ce qu’un « porté » ?


Orphée et Eurydice

2
Doc. 1. Faites des recherches sur le mythe d’Orphée. Quel épisode de l’histoire d’Orphée et Eurydice est illustré ici ? Justifiez votre réponse en vous appuyant sur les mouvements des corps des danseurs.


3
Doc. 1. Décrivez le costume d’Eurydice. Que suggère‑t‑il ?


4
Doc. 1. Comment les corps des danseurs montrent-ils l’amour qui unit les deux personnages ?


Texte B
Dans Ainsi parlait Zarathoustra, le philosophe allemand Friedrich Nietzsche fait plusieurs fois référence à la figure du danseur. Dans cet extrait, il fait de la danse une étape vers la « légèreté ».

  Celui qui, un jour, apprendra aux hommes à voler, celui‑là a déplacé toutes les bornes frontières : toutes les bornes vont, pour lui, s’envoler, il baptisera la terre d’un nouveau nom – « la légère ».
  [...] Celui qui un jour veut apprendre à voler, celui‑là doit d’abord apprendre à se tenir debout et à marcher et à courir, à grimper et à danser – ce n’est pas du premier coup d’aile que l’on conquiert l’envol !

Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, « De l’esprit de pesanteur », 1883‑1885, trad. de l’allemand de Georges-Arthur Goldschmidt, 1983, Libraire Générale Française.

Angelin Preljocaj, Le Parc (1994)

Le Parc est un ballet du chorégraphe français Angelin Preljocaj, créé en 1994. Sur des musiques de Mozart, ce ballet donne à voir des jeux de séduction, de galanterie, et la naissance de l’amour.
Voir les réponses

Le Parc

5
Doc. 2. Faites des recherches sur le vocabulaire de la danse.
a. À l’aide des photographies et de la vidéo, décrivez ce porté.


b. Dans quelle mesure peut-on dire que c’est un porté amoureux ?


6
Appuyez vous sur la musique et la chorégraphie dans la vidéo pour commenter la vision de l’amour dans ce pas de deux.


7
Texte B Quel lien pouvez-vous faire entre cet extrait chorégraphique et le texte de Nietzsche ?


Synthèse

8
Texte A Comment le texte d’Alain Badiou permet‑il d’éclairer l’analyse des deux extraits chorégraphiques ?

Angelin Preljocaj, Le Parc, avec Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche, 2013, Opéra de Paris, photographies de Pascal Victor.
Angelin Preljocaj, Le Parc, avec Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche, 2013, Opéra de Paris, photographies de Pascal Victor.
Angelin Preljocaj, Le Parc, avec Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche, 2013, Opéra de Paris, photographies de Pascal Victor.
Doc. 2
Angelin Preljocaj, Le Parc, avec Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche, 2013, Opéra de Paris, photographies de Pascal Victor.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?