Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Fiche grammaire

17 - Phrase simple et phrase complexe

DYS

a. Qu'est-ce qu'une proposition ?

Une proposition est un groupe de mots organisés autour d’un verbe conjugué. Pour repérer le nombre de propositions dans une phrase, il faut donc repérer le nombre de verbes conjugués.
> [Lou a commencé la danse] [quand elle avait six ans].
Cette phrase comporte deux propositions car elle a deux verbes conjugués.
REMARQUE : Quand le verbe est le même, il n’est pas toujours répété.
[Lancelot prit le chemin de droite], [Gauvain celui de gauche]. 
La phrase contient bien deux propositions, mais le verbe prit est sous-entendu dans la deuxième.
  • La proposition infinitive est un groupe de mots organisés autour d’un verbe à l’infinitif qui a son propre sujet.   
J’entends les oiseaux chanter.

(Voir p. 459 pour les propositions subordonnées complétives)

b. La phrase simple

  • Une phrase simple est une phrase qui ne comporte qu’une seule proposition (appelée proposition indépendante), donc un seul verbe conjugué.
  • Une phrase simple peut aussi être non verbale, c’est-à-dire sans verbe conjugué
> Incroyable !
> Ah bon ? 
> Ne pas fumer.

c. La phrase complexe

  • Une phrase complexe est une phrase qui comporte plusieurs propositions, donc plusieurs verbes conjugués.
  • Ces propositions peuvent être reliées entre elles par juxtapositioncoordination ou subordination.
    • La juxtaposition relie deux propositions indépendantes par une ponctuation faible (, ; :).
> [Il se lève à sept heures], [il s’habille], [il déjeune].
    • La coordination relie deux propositions indépendantes par une conjonction de coordination (mais, car, etc.) ou un adverbe de liaison (puis, cependant, etc.).
[Il se lève à sept heures] et [il s’habille] puis [il déjeune].
    • La subordination relie deux propositions par un mot subordonnant (conjonction de subordination, pronom relatif ou mot interrogatif). Une proposition est subordonnée à une autre.
[Quand il se lève plus tard (prop. subordonnée)], [il n’a pas le temps de manger (prop. principale)]. 
REMARQUE : Si deux propositions sont reliées à la fois par un signe de ponctuation faible et un mot de coordination, on considère que les propositions sont coordonnées.
[Parfois il se lève plus tard], mais [il n’a pas le temps de manger].

(Voir p. 459 pour les propositions subordonnées complétives)
Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?