Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Fiche grammaire

25 - Les paroles rapportées

DYS

a. Le discours direct

Les paroles des personnages sont rapportées telles qu’elles ont été prononcées, ce qui donne l’impression d’assister à la scène, la rend plus vivante, plus authentique.
> Jules dit :
« J’ai envie d’aller au cinéma.
– Oh ! Je viens avec toi ! », s’exclama Élodie.
  • Des guillemets encadrent (en général) les paroles pour les distinguer du récitAu sein d’un dialogue, chaque changement de locuteur est introduite par un tiret.
  • Des verbes de parole (dire, s’exclamer, rétorquer, etc.) relient les paroles des personnages au récit. Ils peuvent être placés :
    • avant les paroles : ils sont alors suivis de deux points (Jules dit :) ;
    • au milieu ou à la suite des paroles : le sujet est alors inversé et le verbe ne prend pas de majuscule.
> « Oh ! Je viens avec toi ! », s’exclama Élodie.
  • Le verbe de parole se conjugue au même temps que les autres verbes d'action du récit.
REMARQUE : La présentation d’un texte de théâtre est particulière : il n'y a pas de guillemets, pas de verbes de parole (les précisions sur la manière de parler sont indiquées dans les didascalies) et le nom des personnages précède les répliques.
> ÉLODIE, enthousiaste et pleine d’espoir. – Je viens avec toi !

b. Le discours indirect

Le narrateur intègre les paroles des personnages au récit, sous forme de propositions subordonnées.
  • Cela permet de ne pas interrompre le récit, mais rend la scène moins vivante.
> Jules dit qu’il avait envie d’aller au cinéma. Élodie s’exclama qu’elle venait avec lui.
  • Il n’y a ni guillemets ni tirets, puisque les paroles font partie du récit.
  • Dans un récit au passé, les verbes sont mis au passé (selon la règle de la concordance des temps).
  • Les marques de 1re et 2e personnes deviennent des marques de 3e personne.
  • Les indications de temps et de lieu sont modifiées :  
> Je t'appelle demain, promit-elle. (discours direct) : Elle promit qu'elle l'appellerait le lendemain. (discours indirect)  
  • Les marques de langage oral (interrogations directes, exclamations, interjections, niveau de langage familier) disparaissent.  
– Ouais, enfin tu sais pas encore quel film je veux voir… (discours direct) : 
Jules rétorqua qu’elle ne savait pas encore quel film il voulait voir. (discours indirect)

(Voir p. 467 pour la concordance des temps)

c. Le discours indirect libre

Le discours indirect libre mêle des caractéristiques du discours direct et du discours indirect. Il donne l’impression d’accéder directement aux pensées des personnages.
> Élodie était surprise. Quoi ? Jules irait au cinéma sans elle ?
  • Il n’y a pas de verbe introducteur ni de mot subordonnant. Mais il n’y a pas non plus de guillemets ni de tirets.
  • Il conserve du discours direct les marques d’oralité : ponctuation expressive [! ? ...], langage familier ou oral.
  • Il conserve du discours indirect la concordance des temps, les indicateurs de temps et de lieu du récit, et la 3e personne.
Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?