Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Synthèse
P.112-115

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer




Synthèse





119
APPROFONDISSEMENT
[Calculer, Communiquer.]
Le chiffrement de Vigenère introduit le principe de clé se présentant généralement sous la forme d’un mot (ou d’une phrase) que l’on répète. Plus la clé est longue et variée, mieux le texte sera chiffré.
On considère la méthode de chiffrement suivante.
À chaque lettre de l’alphabet, on fait correspondre sa position dans l’alphabet, c’est-à-dire un entier entre et (A correspondant à , B à , etc.)
À chaque lettre à coder, on associe l’entier correspondant. À chaque lettre de la clé, on associe l’entier correspondant.
On détermine l’entier , où est le reste de dans la division euclidienne par .
La lettre chiffrée sera obtenue avec le nombre .
Exemple : Codage du mot VIGENERE en utilisant la clé DEUX. On obtient le mot YMABQILB.

Mot à coder V I G E N E R E
Clé D E U X D E U X
Mot codé Y M A B Q I L B

1. On considère le chiffrement de Vigenère utilisant la clé MATH. Vérifier que le mot DIVISIBILITE est codé par PIOPEIUPXIML.


2. On veut déchiffrer le mot ECBLZTBMUQNL, la clé étant toujours MATH.
a. Montrer que déchiffrer la lettre E revient à résoudre l’équation . En déduire la lettre déchiffrée.


b. Déchiffrer le reste du mot.
Voir les réponses

120
[Calculer, Chercher.]
1. Déterminer, suivant les valeurs de l’entier naturel non nul , le reste dans la division euclidienne de par .


2. Montrer que .


3. On pose .
Démontrer que s’écrit en numération décimale avec au plus chiffres.
Voir les réponses

121
[Chercher, Communiquer.]
D’après bac S, Centres étrangers, juin 2005

Partie A


Soit un entier naturel impair. On suppose que et sont deux entiers naturels.

1. Montrer que et n’ont pas la même parité.


2. Montrer que peut s’écrire comme produit de deux entiers naturels et .


3. Quelle est la parité de et de ?


Partie B

On admet que n’est pas premier. On se propose de chercher des couples d’entiers naturels vérifiant la relation .

1. Soit un entier naturel.
a. Donner, dans un tableau, les restes possibles de modulo puis ceux de modulo .


b. Sachant que , déterminer les restes possibles modulo de , puis en déduire les restes possibles modulo de .


c. Montrer que les restes possibles modulo de sont et .


2. Justifier que si le couple vérifie la relation , alors . Montrer qu’il n’existe pas de solution du type .


3. On suppose que le couple vérifie la relation .
a. Démontrer que est congru à ou à modulo .


b. Déterminer le plus petit entier naturel tel que le couple soit solution de , puis donner le couple solution correspondant.
Voir les réponses

122
[Calculer, Communiquer.]
Les entiers naturels … sont des rep-units.
On appelle ainsi les entiers naturels s’écrivant uniquement avec des .
On note le rep-unit comprenant fois le chiffre .
Par exemple, . On a alors .

Partie A : Étude de quelques cas particuliers

1. Montrer que et sont divisibles par .


2. Montrer que est divisible par .


3. Montrer que est divisible par .


Partie B : Divisibilité par et par

1. a. Démontrer que .


b. En déduire que .


2. a. Déterminer le reste de la division par de suivant les valeurs de .


b. En déduire les valeurs de pour lesquelles est divisible par (on pourra utiliser un tableau de congruence).


3. a. Vérifier que .


b. En déduire que si est pair, alors est divisible par .
Voir les réponses

123
[Calculer, Raisonner.]
D’après bac S, Centres étrangers, juin 2019

Certains nombres entiers peuvent se décomposer en somme ou en différence de cubes d’entiers naturels.
Par exemples : et .
Dans tout ce qui suit, on écrira pour simplifier « somme » de cubes à la place de « somme ou différence de cubes d’entiers naturels ». Les deux premiers exemples montrent que peut se décomposer en somme de cubes. Le troisième exemple montre que peut se décomposer en somme de cubes.

1. a. En utilisant l’égalité donner une décomposition de en somme de cubes.


b. On admet que, pour tout entier naturel , on a :
.

En déduire une décomposition de en somme de cubes, puis une décomposition de en somme de cubes différente de celle donnée en 1. a.


2. Le nombre est une somme de cubes :
.

On veut savoir si peut être décomposé en somme de cubes.
a. Produire sans justifier le tableau de congruence modulo de .


b. Prouver que ne peut pas être décomposé en somme de cubes.
Voir les réponses

124
[Chercher, Communiquer.]
Soient et deux entiers naturels avec et .
On considère le nombre écrit dans le système décimal. Ce nombre est donc composé uniquement des chiffres répétés fois, où désigne un entier naturel non nul.

1. a. On considère le nombre . Écrire ce nombre en fonction de , de et des puissances de .


b. En déduire que est un multiple de .


2. a. Calculer la somme .


b. Exprimer en fonction de et de .


3. a. Montrer que si un entier naturel divise , alors divise .


b. La réciproque est-elle vraie ? Justifier.
Voir les réponses

125
[Calculer, Raisonner.]
Le but de l’exercice est de démontrer que n’est pas un nombre rationnel. On suppose qu’il existe deux entiers naturels non nuls et tels que .
Quitte à simplifier, on suppose cette fraction irréductible.

1. Compléter le tableau de congruence modulo afin de déterminer les restes de la division euclidienne de par .


2. Déterminer les restes possibles de la division euclidienne de par .


3. En déduire que est irrationnel.
Voir les réponses

126
ALGO
[Calculer, Modéliser.]
D’après bac S, Amérique du Nord, mai 2013

Partie A

Dans l’algorithme ci-dessous, les variables , et représentent des entiers naturels.



1. On prend et . Donner les valeurs de et de obtenues à la sortie de cet algorithme en indiquant les valeurs des variables à chaque étape.


2. Que permet de calculer cet algorithme ?


Partie B

À chaque lettre de l’alphabet, on associe, grâce au tableau ci-dessous, un entier compris entre 0 et 25.


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z


On définit un procédé de codage de la façon suivante.
  • Étape 1 : à la lettre que l’on veut coder, on associe le nombre correspondant dans le tableau.
  • Étape 2 : on calcule le reste de la division euclidienne de par et on le note .
  • Étape 3 : au nombre , on associe la lettre correspondante dans le tableau.

1. Coder la lettre U.


2. Écrire un algorithme qui, à une valeur de entrée par l’utilisateur, affiche la valeur de , calculée à l’aide du procédé de codage précédent.


  
Partie C

1. Trouver un nombre entier tel que .


2. Démontrer alors l’équivalence :
.



3. Décoder alors la lettre B.
Voir les réponses

127
APPROFONDISSEMENT
[Calculer, Communiquer.]
Les publications, comme les journaux et les périodiques, sont identifiées par un numéro ISSN (International Standard Serial Number). L’impression de l’ISSN sur les publications en série est obligatoire.
Le numéro ISSN est composé de deux groupes de quatre chiffres séparés par un tiret : .
Par exemple, le journal Ouest-France a pour ISSN et la revue Paris Match a pour ISSN .
Les sept premiers caractères sont des chiffres qui caractérisent la publication.
Le dernier caractère, situé à la huitième position, est la clé de contrôle. Cette clé de contrôle est prise dans la liste des 11 caractères suivants : (où représente le nombre ).
Pour déterminer cette clé, on calcule le nombre puis on détermine le reste de la division euclidienne de par . Ce reste constitue la clé de contrôle.

1. Le numéro ISSN du journal Ouest-France a été donné ci-dessus. Retrouver la clé de contrôle en détaillant les différentes étapes de calcul.


2. On donne les sept premiers caractères du numéro ISSN du Journal de Mickey : . Déterminer la clé de contrôle.


3. Sur le journal Le Monde, un des caractères du numéro ISSN est illisible. On le note .
On a alors : .
a. Déterminer en fonction de .


b. En déduire que .


c. En déduire la valeur de .
Voir les réponses

128
[Chercher, Communiquer.]
En binaire, un nombre s’écrit avec les chiffres ou .
Un octet binaire est composé de huit chiffres, par exemple .
Chaque octet binaire est complété par un bit supplémentaire (dit bit de parité) de la façon suivante : on calcule la somme des huit chiffres constituant l’octet et on prend tel que .

1. Pour , calculer .


2. Démontrer que si un des chiffres de l’octet est modifié, le bit de parité détecte l’erreur.


3. a. Lors de la transmission d’un octet, combien d’erreurs de transmission peuvent se produire ?


b. Dans quels cas les erreurs de transmission seront-elles détectées ? Justifier.
Voir les réponses

129
APPROFONDISSEMENT
[Calculer, Chercher.]
D’après bac S, Centres étrangers, juin 2015

Dans cet exercice, on s’intéresse aux triplets d’entiers naturels non nuls tels que .
Ces triplets sont nommés triplets pythagoriciens, en référence aux triangles rectangles dont ils mesurent les côtés, et notés en abrégé « TP ».
Ainsi est un TP car .

Partie A : Généralités

1. Démontrer que si est un TP et un entier naturel non nul, alors est aussi un TP.


2. Démontrer que si est un TP, alors les entiers naturels , et ne peuvent pas être tous les trois impairs.


3. Pour cette question, on admet que tout entier naturel non nul peut s’écrire de façon unique sous la forme du produit d’une puissance de par un entier impair : , où est un entier naturel (éventuellement nul) et un entier naturel impair. L’écriture sera nommée décomposition de dans la suite du problème.
Voici par exemple les décompositions des entiers et : et .
a. Donner la décomposition de l’entier .


b. Soient et deux entiers naturels non nuls dont les décompositions sont et .
Écrire la décomposition des entiers naturels et .


c. En examinant l’exposant de dans la décomposition de et dans celle de , montrer qu’il n’existe pas de couple d’entiers naturels non nuls tels que .


On admet que la question 3. de la partie A. permet d’établir que les trois entiers naturels , et sont deux à deux distincts. Comme, de plus, les entiers naturels et jouent un rôle symétrique, dans la suite, pour tout TP , les trois entiers naturels , et seront rangés dans l’ordre suivant : .
Partie B : Recherche de triplets pythagoriciens contenant l’entier 2015

1. Sachant que et en utilisant le TP donné dans le préambule, déterminer un TP de la forme .


2. On admet que, pour tout entier naturel , on a : .
Déterminer un TP de la forme .


3. a. En remarquant que , déterminer un couple d’entiers naturels non nuls tels que : , avec .


b. En déduire un TP de la forme .
Voir les réponses

130
APPROFONDISSEMENT
[Calculer, Chercher.]
Le numéro INSEE d’une personne est inscrit sur sa carte vitale. Ce numéro d’identification unique de chaque individu est formé de chiffres :
  • le sexe (1 pour un homme et 2 pour une femme) ;
  • l’année de naissance (les deux derniers chiffres) ;
  • le mois de naissance (écrit avec deux chiffres) ;
  • le lieu de naissance (cinq chiffres correspondant au département et à la commune) ;
  • le numéro d’ordre d’inscription des naissances dans la commune (3 chiffres).

Une clé de contrôle de deux chiffres complète le numéro INSEE.
La clé est calculée de la manière suivante : on calcule le reste de la division de l’identifiant par et on pose alors : .

1. On donne le numéro INSEE suivant : . Déterminer la clé de contrôle de ce numéro.


2. a. En remarquant que , et sont des entiers naturels, montrer que .


b. En déduire que est le reste de la division euclidienne de par .


3. a. On suppose que lors d’une saisie d’un code INSEE, une erreur est commise sur le premier chiffre de l’identifiant. Montrer que cette erreur est détectée par la clé.


b. Montrer qu’une erreur sur un, et un seul, des chiffres du nombre est détectée par la clé.


c. Montrer que si l’on intervertit les deux premiers chiffres du nombre , l’erreur est détectée par la clé.
Voir les réponses

131
DEVOIR MAISON
[Chercher, Calculer.]
Critères de divisibilité

On souhaite poursuivre l’étude de critères de divisibilité tels que ceux démontrés aux exercices et .

Partie A : Critère de divisibilité par 5 et par 10

1. Montrer qu’un nombre entier est divisible par si, et seulement si, son chiffre des unités est .

Aide
On pourra commencer par écrire sous la forme où, pour tout compris entre et , et .



2. Montrer qu’un nombre entier est divisible par si, et seulement si, son chiffre des unités est ou .


Partie B : Critère de divisibilité par 11

1. Montrer qu’un nombre entier est divisible par si, et seulement si, la différence entre son nombre de dizaines et son chiffre des unités est divisible par .

Aide
On pourra commencer par écrire , où désigne le nombre de dizaines de et son chiffre des unités.



2. En utilisant ce critère de divisibilité, déterminer si le nombre est divisible par .
Le nombre est-il divisible par ?
Voir les réponses

Exercices transversaux en lien avec ce chapitre


ExoTransversauxMXP
;  ;  ;  ;  ;  ;  ;  ;   et   p. 238

Le Grand Oral

Entraînez-vous au Grand Oral et enregistrez-vous sur LLS.fr/GrandOralMaths


Comme le suggère le programme, les problèmes abordés en maths expertes peuvent servir d’appui à des questions de Grand Oral.
Voici un exemple, basé sur l’enseignement de spécialité, utilisant des notions de ce chapitre.

Dans le programme de spécialité, vous avez étudié un nouveau type de démonstration : le raisonnement par récurrence.

1. Rappeler les grands principes de ce raisonnement.


2. Utiliser ce type de démonstration pour démontrer une divisibilité analogue à celles des exercice et , puis expliquer comment les outils introduits dans ce chapitre permettent de faciliter l’étude de ce type de problème.


Méthodologie
Consulter les fiches méthode de ce manuel pour le Grand Oral p. 244.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.