Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Problème
P.511

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer




Problème





37
Arc-en-ciel chinois

RAI/ANA : Construire un raisonnement
COM : Rédiger correctement une résolution d’exercice

Depuis quelques années, l’analyse microscopique des fossiles de volatiles préhistoriques permet de montrer que leur plumage était certainement plus coloré qu’initialement imaginé. La taille des nanostructures, de l’ordre de grandeur des longueurs d’onde de la lumière, sont diffractées puis renvoyées avant d’interférer : c’est le phénomène d’irisation.

Vérifier que la structure des plumes du volatile du Jurassique nommé Caihong juji (arc-en-ciel à grande crête en mandarin) génère une irisation.
Voir les réponses

Doc. 1
Caihong juji

Caihong juji
Source : Hu (D.), et al., Nature Communications, 2018.

a. Image reconstituée du Caihong juji. b. Image prise au microscope électronique à balayage des mélanosomes des plumes fossilisées.

Doc. 2
Structure des mélanosomes

Les mélanosomes sont des structures spécialisées des cellules, responsables de la production des pigments donnant la couleur à la peau ou aux plumes. Les dimensions sont de l’ordre de quelques centaines de nanomètres. Il est possible, en analysant la microstructure des mélanosomes, d’en déduire la couleur des plumes ou des poils d’un animal fossilisé. L’analyse détaillée permet même de savoir si un phénomène d’irisation peut être produit.

Les paléontologues comparent la structure des mélanosomes de fossiles avec celle de plumages d’espèces encore vivantes. Le tableau ci-dessous donne les valeurs des dimensions caractéristiques des mélanosomes ainsi que leur forme pour certaines couleurs de plumes et dans le cas d’une irisation.

Couleur Noire Marron Grise Irisation
Longueur L\bm L (nm) 1 002 497 1 248 1 143
Largeur l\bm l (nm) 280 282 403 209
Rapport L/l\bm{L/l} 3,6 1,8 3,1 5,5
Forme
Couleurs de plumes
Source : Quanguo (L.), et al., Science, 2012.

Retour sur la problématique du chapitre


38
Forme des étoiles

APP : Maîtriser le vocabulaire du cours
COM : Rédiger correctement une résolution d’exercice

Le cristallin de l’œil est constitué de fibres qui se rejoignent en des points appelés pôles et sont maintenues ensemble par ce que l’on appelle une suture. La forme de ces sutures dépend du nombre de fibres qui arrivent aux pôles. Elles sont situées à l’avant et à l’arrière du cristallin. On considère que les deux sutures sont diamétralement opposées et en position inversée.

1. Justifier que les sutures peuvent provoquer un phénomène de diffraction.


2. Préciser les longueurs d’onde les plus diffractées du domaine du visible.


3. Représenter schématiquement l’image d’une étoile perçue par un œil.
Couleurs
Formes
Dessinez ici
Voir les réponses

Fibres et sutures

Fibres et sutures
a
b

a. Représentation simplifiée des fibres et sutures.
b. Représentation simplifiée de la forme des sutures.

Données

  • Longueur des sutures : L=102L = 10^{-2} m
  • Épaisseur des sutures : e=105e = 10^{-5} m
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.