Couverture

Enseignement scientifique 1re

Feuilleter la version papier

















Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus





Un autre regard sur le chapitre 11





Métier


Ressource complémentaire

Cliquez ici pour vous renseigner sur ce métier peu commun.


L’accordeur d’instruments

Interview de François J.

En quoi consiste votre métier ?

Un accordeur est un professionnel de l’accordage qui s’occupe en grande majorité des pianos. Si certains instruments sont relativement simples à accorder (la guitare ou le violon par exemple), d’autres, comme le piano, nécessitent un certain savoir-faire. L'accordeur est muni de nombreux outils (des clefs, des bandes de caoutchouc), mais le plus important reste le diapason.

Cet appareil, du fait de sa forme, de sa masse et de sa caisse de résonance, vibre de façon à obtenir le plus fidèlement possible les notes de musique de référence (la plus connue étant le la3la3). L’accordeur peut ainsi, en jouant sur la tension des cordes du piano, modifier leur fréquence de vibration pour les faire vibrer à l’unisson avec le diapason.


Quel intérêt trouvez-vous à votre métier ?

Travailler avec des musiciens passionnés et être à mon compte (être mon propre patron).


Quelles sont les qualités nécessaires ?

Avoir une oreille fine car, dans notre métier, l’accordage à l’oreille est privilégié à l’usage d’appareils électroniques.

L’accordeur d’instruments

Comment y accéder ?
CAP accordeur (2 ans).

Salaire indicatif en début de carrière :
variable (profession libérale).

Portrait



D’Alembert et la mise en équation des cordes vibrantes

Jean Le Rond d’Alembert, né en 1717 et mort en 1783, est un scientifique français (mathématicien et physicien) du XVIIIe siècle, également connu en philosophie pour avoir participé à la direction et à l’édition de l’Encyclopédie de 1751 à 1772 avec Denis Diderot.

Son œuvre scientifique est notamment marquée par ses travaux concernant la forme adoptée par une corde en vibration et par l’introduction du concept d’équation aux dérivées partielles. Les premières tentatives de résolution de ce problème feront naître une vive controverse entre lui et deux de ses contemporains de l’époque, les Suisses Daniel Bernoulli et Leonhard Euler.

Par mémoires interposés, d’Alembert, Euler et Bernoulli se disputeront des années durant à grands renforts d’hypothèses et de démonstrations avant que la théorie élaborée par ce premier ne permette le développement d’une modélisation de la propagation des ondes sonores et électromagnétiques.

1747

Publication de son ouvrage
Recherches sur les cordes vibrantes.

1751

Parution du Discours préliminaire de l’Encyclopédie qu’il a rédigé.

1754

Entrée à l’Académie française.

Jean Le Rond d’Alembert

Ressource complémentaire

Cliquez ici pour retrouver une vidéo de présentation de D’Alembert et quelques expériences sur les phénomènes ondulatoires.

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?