Physique-Chimie Terminale

Feuilleter la version papier



































Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Exercices Pour s'entraîner
P.168-170




Exercices




Pour s'entraîner


22
Pile saline contre pile alcaline

VAL : Faire preuve d’esprit critique

Une pile alcaline, tout comme une pile saline, fonctionne à partir des mêmes couples. En revanche, une pile alcaline utilise de l’hydroxyde de potassium comme électrolyte alors qu’une pile saline utilise du chlorure d’ammonium et du chlorure de zinc .
La solution alcaline permet aux ions de circuler plus vite que dans un mélange de chlorure d’ammonium et de chlorure de zinc.
Les piles salines ne fournissent que de faibles intensités.

1. Expliquer pourquoi les piles alcalines peuvent fournir des intensités plus élevées.


2. Choisir le type de pile pour alimenter :
a. une télécommande.

b. un petit moteur.

Comprendre les attendus

23
Pile argent‑zinc

RAI/ANA : Construire un raisonnement

Une pile possède une anode en zinc , dans une solution d’ions zinc et une cathode en argent dans une solution d’ions argent .

1. Écrire les demi‑équations d’oxydoréduction ayant lieu aux électrodes.


2. En déduire l’équation de fonctionnement de la pile.


3. En déduire la quantité de matière d’électrons échangés.


4. Calculer la capacité électrique sachant qu’elle s’épuise après avoir oxydé g de zinc.


5. Calculer sa durée de fonctionnement pour un courant d’intensité constante mA.


Données
  • Couples d’oxydoréduction :
  • Masse molaire du zinc : g⋅mol-1

Détails du barème

TOTAL / 6 pts
1. Écrire les demi‑équations.
0,5 pt
2. Établir l’équation de réaction de la pile.
1 pt
3. Déterminer un nombre d'électrons échangés.
0,5 pt
4. Exploiter
2 pts
5. Exploiter
2 pts

24
Pile de Volta

RAI/MOD : Modéliser une transformation

La pile de Volta fait intervenir les couples et . Le zinc est oxydé, l’eau est réduite.

1. Écrire les demi‑équations des deux couples oxydant‑réducteur.


2. En déduire l’équation de fonctionnement de la pile de Volta.


schéma d'une pile voltaïque

25
Caractéristique d’une pile

VAL : Analyser des résultats

La caractéristique courant‑tension d’une pile est une droite affine.

Graphique d'une droite affine

1. Déterminer la tension à vide de la pile.


2. Calculer la résistance interne de la pile.


3. Lorsque la pile atteint l’équilibre, elle est usée et ne fonctionne plus. Considérant une pile dont la capacité électrique est C, calculer la quantité de matière d’électrons échangés pendant toute sa durée de fonctionnement.


4. Déterminer la durée de fonctionnement de la pile en considérant un courant constant d’intensité mA.


Donnée
  • Constante de Faraday : C⋅mol-1

26
Vitamine C

REA : Appliquer une formule

L’acide ascorbique , dont l’énantiomère L‑ascorbique est connu sous le nom de vitamine C, réagit avec l’eau selon l’équation suivante :

La constante d’équilibre de la réaction est égale à .

1. Préciser la nature de la réaction.


Un comprimé contenant mol de vitamine C est dissous dans mL d’eau contenant déjà des ions à la concentration mol⋅L-1

2. Avant réaction, déterminer la concentration initiale d’acide ascorbique .


3. En déduire le sens d’évolution spontanée de cette réaction.


Données
  • de la solution avant dissolution du comprimé :

Teneur en vitamine C de plusieurs aliments

Teneur en vitamine C de plusieurs aliments


27
Question de taille

VAL : Faire preuve d’esprit critique

L’équation de la réaction d’une pile cuivre‑zinc est :
La lame de zinc constitue l’anode.

1. Écrire les demi‑équations associées.


2. Exprimer la quantité de matière d’électrons transférés.


3. Calculer la capacité électrique de cette pile.


4. Les masses de chaque électrode sont doublées.
Calculer la nouvelle capacité électrique.


5. Conclure quant à l’influence de la masse de l’anode et de la cathode.


Données
  • Masses des électrodes : g et g
  • Constante de Faraday : C⋅mol-1
  • Masses molaires : g·mol-1 et g·mol-1

28
Piles qui chauffent

RAI/ANA : Construire un raisonnement

Case de bande-dessinée de Gaston Lagaffe. Gaston dit : Moi ? Oah ! J'ai une pile sur chaque espadrille et dans chaque semelle une résistance ! Astuce ! Je n'ai pas encore posé le pied que le verglas est déjà fondu !

1. Rappeler quel phénomène est mis en jeu.


2. Gaston utilise deux piles, une dans chaque chaussure, dont la tension à vide vaut . Le courant circule avec une intensité A. Calculer la puissance dissipée .


3. En déduire l’énergie dissipée au bout de 10 min.


4. Déterminer la durée maximale de promenade de Gaston avec ses chaussures sachant que la capacité électrique de chaque pile vaut C.

29
Copie d'élève à commenter

Proposer une justification pour chaque erreur relevée par le correcteur.

L’équation de fonctionnement de la pile cuivre‑zinc est :

La constante d’équilibre de cette réaction est égale à .

1. Écrire l’expression littérale du quotient de réaction .

L’expression littérale de car le cuivre et le zinc étant solides, on considère que .



2. Calculer ce quotient à l’instant initial sachant que mol⋅L-1 et mol⋅L-1.

AN : mol



3. Déterminer le sens d’évolution spontanée de cette réaction.

Ici , donc la réaction évolue dans le sens indirect.


30
Générateur d’électricité

REA : Appliquer une formule

Une pile électrique échange une quantité de matière d’électrons mol en débitant un courant d’intensité supposée constante mA.

1. Exprimer puis calculer la capacité électrique de la pile.


2. En déduire la durée de fonctionnement.

31
Dosage et durée de fonctionnement

RAI/ANA : Construire un raisonnement

D’après le sujet Bac S, Polynésie, 2012.

Une pile diiode‑zinc débite un courant d’intensité supposée constante mA pendant une durée . La lame de platine baigne dans une solution de diiode et d’ions iodure . Pour déterminer la quantité de restant en solution, on réalise un dosage avec une solution de concentration mol⋅L-1 en ion thiosulfate . Le volume versé à l’équivalence est mL. La réaction support du dosage est :

1. Déterminer la quantité de matière de diiode, notée , présente dans l’électrolyte.


Initialement, la quantité de matière de diiode est égale à mol.

2. En déduire la quantité de matière consommée pendant la durée de fonctionnement de la pile


3. Vérifier que la capacité électrique fournie par la pile est proche de C.


4. En déduire la durée de fonctionnement de la pile.

32
Sens d’évolution d’une pile

RAI/MOD : Modéliser une transformation

Le zinc réagit avec l’argent selon la réaction :

La constante d’équilibre de cette réaction est .

1. Donner l’expression du quotient de réaction .


2. Calculer la valeur de à l’état initial et en déduire le sens d’évolution spontanée d'une pile zinc‑argent dont les électrodes en argent et en zinc baigne dans des électrolytes de concentration initiale mol·L-1.


3. Identifier l’anode et la cathode.


4. Faire un schéma légendé de la pile zinc‑argent et indiquer le sens de déplacement des porteurs de charge.
Dessinez ici

33
Batterie lithium‑ion

RAI/ANA : Utiliser et interpréter des documents

Batterie lithium‑ion embarquée
Etiquette d'une batterie lithium-ion. Indique PowerBrick +12, Lithium-ion, 12,8 V, 12 A fois h, 153,6 W fois h et Max input voltage : 14,6 V.

1. Relever la tension à vide de cette batterie.


2. Préciser sa capacité électrique.


3. Expliquer ce que représente la valeur W⋅h.

photo d'avion électrique
Les avions électriques arrivent déjà sur le marché : en 2019, la start‑up israélienne Eviation a présenté son jet électrique capable de transporter neuf personnes. Sa batterie lithium‑ion lui permettrait de voler jusqu’à km⋅h-1 avec une autonomie de km.

34
Pile nickel‑cadmium

VAL : Faire preuve d’esprit critique

D’après le sujet Bac S, Polynésie, 2010.

On considère une pile constituée de deux demipiles reliées entre elles par un pont salin et qui met en jeu les couples et . Chaque demi‑pile contient mL d’électrolyte.
On propose l’équation de réaction suivante :


1. Calculer le quotient de réaction à l’état initial .


2. En déduire le sens d’évolution spontanée du système chimique constituant la pile.


3. Indiquer la polarité des électrodes de nickel et de cadmium.


4. Préciser le rôle du pont salin.


Données
  • Concentration des électrolytes : mol⋅L-1
  • Constante d’équilibre à  :

A
Mesure d’une constante de réaction

VAL : Exploiter un ensemble de mesures

On cherche à déterminer la constante de formation du thiocyanate de fer III :

Pour cela, on mélange un volume mL d’une solution de nitrate ferrique de concentration mol·L-1 et un volume mL d’une solution de thiocyanate de potassium de concentration mol·L-1.
À la longueur d’onde de 450 nm, seul l’ion a une absorption significative. On mesure l’absorbance de la solution à l’état final, on trouve .

1. Exprimer la constante d’équilibre de la réaction en fonction des concentrations à l’état final.


2. À l’aide d’un tableau d’avancement, exprimer les concentrations à l’état final en fonction de l’avancement final .
Dessinez ici

3. Exprimer l’avancement final en fonction de l’absorbance à l’état final.


4. Déterminer la constante d’équilibre de cette réaction.


Données
  • Coefficient d’absorption molaire de l’ion à 450 nm : L·mol-1·cm-1.
  • Largeur de la cuve utilisée : cm

B
Pile Daniell

REA : Appliquer une formule

En 1836, le chimiste britannique John Daniell invente une pile électrique constituée d'une lame de zinc plongée dans une solution de sulfate de zinc (l’anode) et d'une lame de cuivre plongée dans une solution de sulfate de cuivre (la cathode). Les deux solutions sont reliées par un pont salin. L’équation de fonctionnement est :

Sa constante d’équilibre est égale à .

1. Déterminer le sens d’évolution spontanée et justifier que l’électrode de zinc est bien l’anode et l’électrode de cuivre la cathode.


2. Justifier que la réaction peut être considérée totale.


On considère une pile Daniell dont les caractéristiques sont celles fournies dans les données.

3. Identifier le réactif limitant.


4. Calculer la capacité électrique de cette pile.


Données
  • Couples d’oxydo‑réduction : et
  • Masse de la lame de cuivre : g
  • Masse de la lame de zinc : g
  • Concentration de la solution de sulfate de cuivre : mol·L-1
  • Volume de la solution de sulfate de cuivre  : mL
  • Concentration de la solution de sulfate de zinc  : mol·L-1
  • Volume de la solution de sulfate de zinc : mL
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.