Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Fiche grammaire

24 - La concordance des temps

DYS

a. Qu’est-ce que la concordance des temps ?

  • C’est la correspondance qui existe entre le temps du verbe de la proposition principale et celui de la proposition subordonnée.
  • Les temps employés dans les deux propositions permettent de savoir si l’évènement de la proposition subordonnée a lieu avant (antériorité), pendant (simultanéité) ou après (postériorité) celui de la proposition principale. 
  > Alexis essaye les rollers qu’il a achetés. : antériorité
  > Samir affirma qu’il viendrait le voir. : postériorité

b. Lorsque la subordonnée est au mode indicatif

Verbe de la
principale
Ordre des
évènements
Verbe de la
subordonnée
Exemples
Présent

AntérioritéPassé composé
Imparfait
Je sais qu’il est venu.
Je sais qu’il venait souvent.
SimultanéitéPrésentJe sais qu’il vient.
PostérioritéFuturJe sais qu’il viendra.
Passé
(passé simple,
passé composé
ou imparfait)

AntérioritéPlus-que-parfaitJ’ai su qu’il était venu.
Je sus qu’il était venu.
SimultanéitéImparfaitJ’ai su qu’il venait.
Je sus qu’il venait.
PostérioritéPrésent du conditionnelJ’ai su qu’il viendrait.
Je sus qu’il viendrait.
Futur

AntérioritéPassé composé
Imparfait
Je saurai qu’il est venu.
Je saurai qu’il venait souvent.
SimultanéitéPrésentJe saurai qu’il vient.
PostérioritéFuturJe saurai qu’il viendra.

c. Lorsque la subordonnée est au mode subjonctif

Quel que soit le temps utilisé dans la proposition principale, le verbe de la proposition subordonnée est :
  • au passé du subjonctif en cas d’antériorité   
  > Je doute qu’il soit venu.
  • au présent du subjonctif dans les autres cas   
  > Je souhaite qu’il vienne demain.     
  > 
J’aurai aimé qu’il soit là à mon mariage.

(Voir p. 308 pour le subjonctif : formation et valeur)

d. Le cas de la subordonnée circonstancielle d’hypothèse

 
Prop. subordonnée
Prop. principale
L’hypothèse porte sur l’avenir (l’action est encore réalisable)
Éventuel
Si tu t’entraines, ...
(présent de l’indicatif)
Si tu t’entraines, ...
(présent de l’indicatif)
… tu réussiras.
(futur simple de l’indicatif)
… tu réussis.
(présent de l’indicatif)
Potentiel
Si tu t’entrainais, …
(imparfait de l’indicatif)
… tu réussirais.
(présent du conditionnel)
L’hypothèse porte sur le présent (l’action n’est pas réalisable)
Irréel du
présent
Si j’étais riche, …
(imparfait de l’indicatif)
… je ferais le tour du monde.
(présent du conditionnel)
L’hypothèse porte sur le passé (l’action n’est plus réalisable)
Irréel du
passé
Si j’avais été riche, …
(plus-que-parfait de l’indicatif)
… j’aurais fait le tour du monde.
(passé du conditionnel)

(Voir p. 272 pour les subordonnées circonstancielles d’hypothèse)
CACHER LES INFORMATIONS

Lorsque la subordonnée est au mode subjonctif

Lorsque la subordonnée est au mode subjonctif
INFORMATIONS SUR LE DOCUMENT
}
DYS

Lorsque la subordonnée est au mode subjonctif

1
Quel que soit le temps utilisé dans la proposition principale, le verbe de la proposition subordonnée est :
  • au passé du subjonctif en cas d’antériorité   
  > Je doute qu’il soit venu.
  • au présent du subjonctif dans les autres cas   
  > Je souhaite qu’il vienne demain.     
  > 
J’aurai aimé qu’il soit là à mon mariage.

(Voir p. 308 pour le subjonctif : formation et valeur)
Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.