Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

22 - La situation d'énonciation
P.302-303

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Fiche grammaire


22 - La situation d'énonciation





Réviser

Voir les réponses

Exercice 1

Je viendrai te chercher, je t’attendrai en bas de chez toi.


Question
Quelles informations vous manque-t-il pour vous rendre à ce rendez-vous ?



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

Jules entra dans la gare au moment où l’on annonçait l’arrivée du TGV en provenance de Lyon.
1
Est-on obligé de savoir qui parle pour comprendre cet énoncé ? Expliquez.



2
Essayez de définir à présent ce qu’est une situation d’énonciation.

Voir les réponses

Leçon

Définition

La situation d’énonciation, c’est la situation dans laquelle est produit un énoncé (oral ou écrit) : qui s’adresse à qui, et quand ?

L’énoncé ancré dans la situation d’énonciation

  • Certains énoncés font référence à la situation de communication dans laquelle ils ont été produits. On a donc besoin de connaitre cette situation pour comprendre l’énoncé.
    > Hier, je suis allé chez mes grands-parents, à 50 km d’ici.
  Pour que cette phrase ait un sens, on a besoin de savoir quand, où et par qui elle a été prononcée ou écrite (si c’est mon ami Léo qui est en train de la dire devant moi, ou si c’est un tsar russe du XVIIe siècle qui l’écrit à son cousin, elle n’a pas du tout le même sens !)
  • Ce type d’énoncé se trouve en particulier à l’oral, dans les lettres, dans les dialogues au discours direct.
ATTENTION : Il est possible aussi de trouver des marques de la 1re personne dans un récit coupé de la situation d’énonciation (lorsque ce récit est à la 1re personne).

L’énoncé coupé de la situation d’énonciation

  • Certains énoncés ne font pas référence à la situation de communication dans laquelle ils ont été produits. Il est donc inutile de connaitre cette situation pour comprendre l’énoncé.
  > Ce jour-là, Léo était allé chez ses grands-parents.
  Cet énoncé n’est pas relié à la situation d’énonciation dans laquelle il a été prononcé ou écrit.
  • Ce type d’énoncé se trouve notamment dans les récits au passé.

Les indices à chercher

Pour savoir quel est le type d’énoncé utilisé (ancré dans ou coupé de la situation d’énonciation), il faut observer les indices de personne, de temps et de lieu, ainsi que le temps des verbes.
Types d’énoncé Marques de personne Indicateurs de temps Indicateurs de lieu Temps des verbes
Énoncé ancré dans la situation d’énonciation je, nous, mon, le nôtre...
tu, vous, ta,vos, le tien,
les vôtres...
aujourd’hui, hier, tout à l’heure, dans deux jours, l’année dernière... ici, là, là-bas,
derrière moi, à droite, en face...
présent passé composé imparfait
futur
Énoncé coupé de la situation
d’énonciation
il, elle, ils,
elles, lui, sa,
son, ses, leur, le sien, les leurs…
ce jour-là, la veille, le lendemain, deux jours plus tard, l’année précédente... chez Paul, sur la route, à Marseille, au 43 rue Gambetta… passé simple (composé) plus-que-parfait présent du conditionnel (futur dans le passé)

(Voir p. 268 pour les déterminants, et p. 271 pour les pronoms)

Vérifier

Voir les réponses

Exercice 3

Ai-je bien compris la leçon ?

1
La situation d’énonciation est :







2
Les énoncés ancrés dans la situation d’énonciation (plusieurs réponses possibles) :









3
Un énoncé coupé de la situation d’énonciation (plusieurs réponses possibles) :





Voir les réponses

S'exercer

Voir les réponses

Exercice 4

Consigne
Imaginez dans quelle situation d’énonciation précise les énoncés suivants peuvent être entendus.

1. Vous ferez cet exercice pour demain.
2. Avez-vous choisi un dessert ?
3. Nous n’avons plus la bonne pointure.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

Consigne
Pour chaque phrase, dites si le mot ou groupe de mots en gras apporte des informations sur le moment, le lieu, la personne qui parle ou celle à qui le message est adressé.

1. Montez tout de suite dans vos chambres !
2. Je vous répète toujours la même chose, les garçons !
3. Bien sûr, Loulou, tu es en retard, je viens de dire à tes frères de monter
4. Maman où es-tu ? Le téléphone sonne.
– Je suis là, dans le garage : quelqu’un peut répondre ?
5. Je range encore une ou deux caisses ici et j’arrive. 

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

Consigne
Pour chaque phrase, indiquez si les indices de lieu en gras renvoient ou non à la situation d’énonciation.

1. On a l’air de bien s’amuser ici.
2. Vous prendrez la prochaine rue à gauche.
3. Des hauteurs d’Istanbul, la vue sur l’entrée du Bosphore est splendide.
4. Je n’en croyais pas mes yeux, un serpent faisait la sieste, là, par terre, à mes pieds.
5. Regarde là-bas, n’est-ce pas ta sœur qui court ?
6. L’homme se gara rue Lepic.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

Consigne
Pour chaque phrase, indiquez si les indices de temps en gras renvoient ou non à la situation d’énonciation.

1. Il y a un mois, la tempête a soufflé si fort qu’elle a endommagé tous les commerces et les habitations.
2. Le jour où les magasins réouvraient leur porte, tous les habitants de la ville se précipitèrent pour se réaprovisionner. Le lendemain, la foule n’avait pas diminué.
3. Le 24 juillet 2011, une tempête dévaste la petite ville de Bastinre.
4. Demain, nous viendrons t’aider à poser de nouvelles fenêtres dans la cuisine.
5. Ils arrivèrent ce matin-là, équipés de boites à outils.

Voir les réponses

Ex. 7 Après la tempête

Voir les réponses

Exercice 8

Consigne
Dans le texte suivant, relevez, d’une part, les phrases qui correspondent au moment de l’écriture et qui s’inscrivent dans la situation d’énonciation, et, d’autre part, les phrases qui rapportent un moment passé sans s’inscrire dans la situation d’énonciation. Justifiez vos choix en indiquant ce qui vous a permis de répondre.

Je n’ai pas de souvenirs d’enfance. Jusqu’à ma douzième année à peu près, mon histoire tient en quelques lignes : j’ai perdu mon père à quatre ans, ma mère à six ; j’ai passé la guerre dans diverses pensions de Villardde-Lans1. En 1945, la soeur de mon père et son mari m’adoptèrent. […]
À treize ans, j’inventai, racontai et dessinai une histoire. Plus tard, je l’oubliai. Il y a sept ans, un soir, à Venise, je me souvins tout à coup que cette histoire s’appelait « W » et qu’elle était, d’une certaine façon, […], une histoire de mon enfance. […]
Aujourd’hui, quatre ans plus tard, j’entreprends de mettre un terme […] à ce lent déchiffrement.



G. Perec, W ou le souvenir d’enfance, 1975.


Voir les réponses

Écrire

Voir les réponses

Exercice 9

Consigne
Réécrivez ce texte de manière à obtenir un énoncé ancré dans la situation d’énonciation.

Il rappela sa mère le lendemain. En décrochant le téléphone, il fit une pause et repensa à la lettre qu’il avait reçue chez lui, trois jours avant. Depuis ce jour-là, il n’arrêtait pas de se demander comment il annoncerait la nouvelle à sa mère. La veille encore il y avait songé et en avait longuement discuté avec sa femme.


Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.