Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

19 - Les propositions subordonnées circonstancielles
P.296-297

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Fiche grammaire


19 - Les propositions subordonnées circonstancielles





Réviser

Voir les réponses

Exercice 1

1
Relevez les propositions subordonnées circonstancielles et précisez dans chaque cas la circonstance exprimée.

A. Puisque tu as un peu de temps, aide-moi à faire le ménage.
B. J’ai fait du tri pour qu’elle puisse s’installer.
C. Si tu es intéressée par ces affaires, sers-toi.
D. Nous aurons fini avant qu’elle ne soit de retour.



2
À quelle classe grammaticale appartiennent les mots qui introduisent ces propositions ?



Voir les réponses

Ex. 1 Le ménage

Leçon


  •  La proposition subordonnée circonstancielle est un complément de phrase : elle peut presque toujours être déplacée ou supprimée.
  •  Elle est le plus souvent introduite par une conjonction de subordination.
  •  Sa fonction est complément circonstanciel. Elle peut exprimer plusieurs circonstances  :
Circonstances Conjonctions Exemples
Temps simultanéité : quand, lorsque, pendant que, tandis que, alors que...
antériorité : jusqu’à ce que, en attendant que, avant que (+subj.)...
postériorité : après que, dès que...
Viens quand tu peux.

Pars avant qu’il n’arrive.


Viens après que tu as terminé.
Cause comme, parce que, puisque, vu que,
étant donné que…
Comme elle voulait te voir, elle est venue.
Conséquence
  • de sorte que, si bien que, au point que
  • tellement… que, tant… que, si… que...
  • assez… pour que, trop… pour que... (+ subj.)
Elle voulait te voir, si bien qu’elle est venue.
Elle voulait tant te voir qu’elle est venue.
Il est trop tard pour que je puisse venir.
But
  • afin que, pour que (+ subj.)...
  • (but négatif) de peur quede crainte que (+ subj.)...
Viens pour qu’elle puisse te voir.
Pars, de peur qu’il ne nous surprenne.
Opposition ou concession alors que, même si…
bien que (+ subj.)...
quand bien même (+ cond.)...
Viens, même s’il est tard.
Quand bien même tu aurais raison, je ne t’écouterais pas.
Hypothèse ou condition
  • si...
  • à condition que, à moins que (+ subj.)...
Si tu viens ce soir, tu la verras.
Viens, à moins que tu ne veuilles par la voir.

REMARQUES :
  •  Les conjonctions avant que, de peur que, de crainte que, à moins que peuvent être suivies du mot ne, qui n’a pas de valeur négative (on parle de ne explétif).
  >  Avant que tu ne viennes.   
  > De peur que tu n’oublies.
  •  Si peut aussi introduire une proposition subordonnée interrogative indirecte.
  > Je me demande si tu viendras.
  •  La proposition subordonnée circonstancielle de conséquence est toujours placée après la proposition principale. Elle peut être introduite par un adverbe d’intensité placé dans la proposition principale (si, tellement, tant, assez, trop).
  •  L’opposition met en parallèle deux faits qui s’opposent.
  > Je suis grande alors que mes parents sont petits.
  •  La concession marque la contradiction entre ce qui aurait dû se produire (ce que l’on attendait) et ce qui se produit réellement.
  > Bien qu’il pleuve, il est parti courir.

(Voir p. 284 pour les compléments circonstanciels, p. 290 pour les types et formes de phrase, et p. 294 pour les propositions subordonnées complétives)

Vérifier

Voir les réponses

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
La subordonnée circonstancielle d’hypothèse est parfois aussi appelée circonstancielle de condition ou de concession.







2
À moins que et avant que sont toujours suivis du mot ne.







3
Si introduit toujours une subordonnée circonstancielle d’hypothèse.







4
Les propositions subordonnées circonstancielles ont toujours pour fonction d’être complément circonstanciel.



Voir les réponses

S'exercer

Voir les réponses

Exercice 3

Consigne
a) Identifiez les propositions subordonnées circonstancielles de temps. b) Quelle est la classe grammaticale des autres C.C. de temps ?

1. Dès que je rentrais le soir, après les cours, je me mettais au travail.
2. Pendant que je faisais mes devoirs mon petit frère me regardait sagement.
3. On partageait la même chambre depuis qu’il était né.
4. Après quelque temps, je me mis à aimer ce petit bonhomme.
5. Chaque soir, je lui racontais une histoire avant qu’il s’endorme.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

Consigne
Complétez les phrases suivantes par des propositions subordonnées circonstancielles de but introduites par les conjonctions de subordination « afin que » et « pour que ».

1. Les élèves ont demandé la création d’un foyer .
2. L’atelier d’écriture a été déplacé au lundi soir .
3. Certains élèves de troisième accompagnent des élèves de sixième.
4. Une association sportive a été créée par les parents d’élèves .

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

Consigne
Pour chaque couple de phrases ci-dessous, distinguer quelle phrase correspond à la cause et quelle phrase correspond à la conséquence.

1. Elle a attendu le retour de sa mère, assise sur les marches de l’entrée. Ses clefs avaient disparu de son sac !
2. Il a oublié de brancher son réveil. Il va rater le bus.
3. Au menu ce soir : thon à la tomate ! Le frigo est vide.
4. Mon frère est resté très longtemps sous la douche. Je risque de prendre une douche froide !

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

Consigne
Transformez chaque couple de phrases de l’exercice précédent a) en une phrase complexe avec une proposition subordonnée circonstancielle de cause ; b) en une phrase complexe avec une proposition subordonnée circonstancielle de conséquence. N’utilisez jamais deux fois le même subordonnant.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

Consigne
Indiquez si ces phrases contiennent une hypothèse.

1. Le professeur se demande si les élèves l’écoutent.
2. Si les élèves l’écoutent, ils réussiront l’évaluation.
3. Les professeurs sont si exigeants avec les élèves !
4. Ils ne savent pas si le professeur les interrogera.
5. Si le professeur nous interroge ce matin, nous ferons tout pour réussir l’évaluation.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 8

Consigne
Complétez chaque phrase en imaginant une proposition subordonnée exprimant la circonstance indiquée entre parenthèses.

1. Elle préfère voyager en train . (cause)
2. Chaque matin elle se réveille très tard . (conséquence)
3. Elle court vers son père . (temps)
4. Sa sœur préfère voyager en avion . (opposition)
5.  Ma mère a donné vingt euros à mon frère . (but)

Voir les réponses

Ex. 8 Un voyage en train


Écrire

Voir les réponses

Exercice 9

Consigne
Choisissez une journée qui a eu de l’importance pour vous et racontez-la en employant des propositions subordonnées circonstancielles variées (temps, cause, but, etc.).



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.