Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

29 - La cohérence du texte : thème et propos
P.318

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Fiche grammaire


29 - La cohérence du texte : thème et propos





Réviser

Voir les réponses

Exercice 1

A. La reine releva son voile d’une main tremblante. Elle regarda Zadig. Elle le reconnut aussitôt et jeta un cri de surprise.
B. La reine Astarté venait de Babylone. Cette ville était gouvernée par le roi Moabdar. Celui-ci avait fait de Zadig son premier vizir.
C. Zadig avait toutes les qualités. Sa figure était aimable. Son esprit était juste et modéré. Son cœur était sincère et noble.


D’après Voltaire, Zadig ou la Destinée, 1747.


1
Pourquoi appelle-t-on thème les mots en gras ?



2
a) Dans quel exemple le thème est-il le même d’une phrase à l’autre ? b) Dans quel exemple le thème estil décomposé en plusieurs catégories ? c) Dans quel exemple les mots soulignés deviennent-ils le thème de la phrase suivante ?



3
Quel rôle jouent les mots soulignés par rapport aux mots en gras ?

Voir les réponses

Leçon

Le thème et le propos

Quand un locuteur parle, il doit faire progresser son texte ou son discours. On nomme thème, ce dont on parle et propos, ce qu’on dit de nouveau par rapport au thème> Mon grand père (thème) aime raconter des histoires qui font peur. (propos) Le thème est souvent le sujet grammatical de la phrase. Un locuteur, et plus précisément un narrateur, peut choisir entre trois types de progressions possibles pour faire avancer son texte. 

La progression à thème constant
Le même thème est repris d’une phrase à l’autre (à l’aide d’une reprise nominale ou pronominale), mais avec un propos différent.  > Mon grand-père (thème) aime raconter des histoires qui font peur. (propos)
> Il (thème) semble se délecter de l’effroi qui se lit sur mon visage. (propos)
La progression à thème linéaire
Le propos d’une phrase devient le thème de la phrase suivante. > Mon grand-père (thème) aime raconter des histoires qui font peur. (propos)
> Ses histoires traitent souvent de revenants, de fantômes et d’animaux fantastiques. Le propos de la phrase précédente devient le nouveau thème.

La progression à thème éclaté
Un thème central est choisi et les thèmes de chaque phrase représentent un élément particulier de ce thème choisi. > Le visage de mon grand-père (thème) s’anime lorsqu’il parle. > Ses yeux (thème 1) se plissent de plaisir, son nez (thème 2) frémit et ses lèvres (thème 3) s’étirent en un fin sourire à peine perceptible.

S'exercer

Voir les réponses

Exercice 2

Consigne
Imaginez une suite pour chaque énoncé en ajoutant des phrases construites selon les indications.

1. Un homme très grand nous accueillit. Son visage était sévère et carré. (thème éclaté)
2. En entrant dans la pièce nous vîmes un homme très grand. Il portait une large salopette bleue. (thème linéaire)
3. Un homme très grand nous accueillit. Il portait une large salopette bleue. (thème constant)

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3

Rosalie était toute petite. De longues boucles brunes encadraient son visage rond. Ses yeux étaient marron et son nez rond. Ses pantalons lui serraient toujours la taille et ses chemises à fleurs à col rond la vieillissaient. Ses mains fines étaient traversées par de multiples rides, qu’elle appelait « les lignes du temps ».


Consigne
Ce portrait physique est écrit selon une progression à thème constant. Réécrivez-le en utilisant une progression à thème éclaté.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.